Ce sont des lieux que vous fréquentez au quotidien et c’est une période de notre histoire qui a marqué à jamais les générations qui l’ont suivi.

Pourtant, nous n’avons pas l’habitude de nous confronter à cette vision de Strasbourg. Ce Strasbourg des années 1940 qui voyait les bottes nazies fouler le parvis de la cathédrale et renommer la Place Kléber en « Karl Roos Platz », personnage alsacien luttant contre la francisation de l’Alsace et fusillé par les français en 1940.

Ce Strasbourg a bel et bien existé et ces 20 photographies sorties des archives sont là pour vous y plonger.

Rassemblement nazi Place Kléber
La Place Kléber renommée
La jeunesse hitlérienne sur la Place Broglie
Le Palais Universitaire
Place Kléber
Meeting Nazi Place Kléber
Gare de Strasbourg
Gare de Strasbourg
Défilé devant le Tribunal de Strasbourg et l’église St-Pierre-le-Jeune
Gare de Strasbourg
Char allié pendant la libération de Strasbourg
Char allemand abandonné devant le Palais Rohan

44 COMMENTAIRES

  1. Ce sont des lieux que vous fréquentés au quotidien et c’est une période de notre histoire qui a marqué à jamais les générations qui l’ont suivi.
    Pourtant, nous n’avons pas l’habitude de se confronter à cette vision de Strasbourg.

    fréquentez
    suivie
    nous confronter

  2. Je suis surpris de l’avant dernière photo, le batiment à gauche (avec angle arrondi) ressemble plus à une construction des années 60 que 40… En même temps, je suis pas un spécialiste de l’architecture 🙂

    • Même remarque…
      Sur cette photo, ce sont les obélisques qui m’ont surpris également ; non pas que le régime nazi n’était pas friand de ce type d’architecture mais j’ai trouvé ça too much. Bref, ça m’interroge…
      J’joute sur la 13ème photo que l’angle de prise de vue est exactement le même : on voit d’ailleurs un morceau du balcon arrondi mais… pas d’obélisques… (?)
      D’ailleurs, on voit sur G. Streetview en plaçant le curseur à l’angle Avenue de la Paix et rue Strauss Durkheim qu les immeubles ont très peu changé…

      • la photo( avant dernière) avec les obélisque a été trafiqué, c’est la même photo que la 13 on le voit au nombre de balcon de l’immeuble juste derrière et a la hauteur des arbres, de bonne falsification en tous cas

        • Euh, pourquoi un trafic ? Un obélisque cela se construit. La photo avec les défilés de soldats est plus ancienne que celle des SA, si je ne me trompe été 1940. Les SA qui défilent avec les obélisques c’est 2 ans plus tard. Comme je l’avais dit dans un précédent commentaire, ils sont probablement factices ( en bois ou plâtre) et dressés pour cette cérémonie. Sur un autre cliché que j’ai pu voir dans des archives d’époque, ils semblent dorés et clairement pas durables.

  3. c’est exact sa doit être une photo retoucher le bâtiment doit date des Année 60 soit doit être le bâtiment qui se trouve a l’angle de la synagogue sur l’avenue de la paix sauf erreur de ma part

  4. Une période qu’on a voulu éffacer de nos mémoires au nom de la réconciliation collective. Mais OUI, cette période a « Bel et bien » existé ! Au vu des sondages en faveur de l’Extrême Droite française, cette période n’est pas bien rentrée dans nos cervelles. Encore du boulot pour les profs d’Histoire…? Ou bien existe-t-il une part non réductible de Racistes (potentiels Nazis) en France ?

    • Mais n’importe quoi vous êtes pas capable de lire un programme et de comprendre quand Marine et les autres cadres du Front parlent ? Le racisme au Front national est semblable a la différence entre Macron et Hollande, inexistant(e)
      Et le fait qu’elle ne soit pas pro immigration et pro Islam(isme) comme tous les autres ne fait pas d’elle et de son parti des racistes.

        • y’a toujours un endocriné des medias qui vient cracher sur trump quand il comprend pas un mot d’anglais ,ne la jamais entendu parler , et jamais entendu un seul speech du FN. Lol
          Le nombre d’abrutis ignares que composent la gauche me fascinera toujours.
          la colonisation de strasbourg aujourd’hui qu’on apelle joliement « immigration »est bien plus dangereuse et aura fait bien plus de morts depuis tellement d’années qu’auront fait les nazis à cette periode en France. Quand la vérité sera plus considéré comme étant du racisme on sortira de cette aire totalitaire qu’on nous impose subtilement et que les imbeciles approuvent parce qu’ils remettent absolument rien en question dans leur vies.

  5. Rien de tel que de montrer des photos historiques hérissantes (et celles-ci ne sont que des déploiements de forces militaires d’occupation) pour faire éclore les propos nauséeux de la droite et de son extrême.
    Tout ces gens encartés au FN sont tentés par le révisionnisme et mettent en doute tous témoignages sur la lâcheté de Pétain.

    • En tout cas c’est une ville apaisée, reposante bien autre chose que de croiser les nazillons aux idées aussi courtes que leurs cheveux et à la moralité aussi lourde que leurs chaussures de combat.
      J’aime le Strasbourg de maintenant.

    • Comme dans beaucoup de ville, le tram a été abandonné après la seconde guerre mondiale pour laisser pleinement place à la voiture. Ce n’est qu’à partir des années 90 que l’on a décidé de re-développer ce « nouveau » mode de déplacement !

  6. Bonsoir.
    Ces images sont tirées d’un livre que possédait ma grand-mère et qui a disparu à son décès. Pouvez-vous me redonner le titre de ce livre ?
    Merci.

  7. Bonjour, ces photos sont tirées d’un livre que possédait ma grand mère et qui a disparu à son décès. Pourriez-vous me donner le titre de cet ouvrage ? Merci

  8. La deuxième photo non légendée n’a pas été prise à Strasbourg mais à Bordeaux, place de la Comédie. On y voit ce qui s’appelle maintenant le « Grand Hôtel de Bordeaux », et le Grand Théâtre est derrière les soldats de gauche.

  9. Il y a rien de choquant, c’est l’Histoire un point c’est tout, l’acculturation, le politiquement correct et l’amnésie triomphants, c’est ca aussi le totalitarisme…

  10. Petites rectifications: le char Tiger n’est pas abandonné; il était exposé devant le palais Rohan avec un char Panther lors d’un exposition sur l’armée allemande, bien que certains sites le donnent pour exposé en novembre 1944 comme prise guerre. D’ailleurs sur la dernière photo les drapeaux sont bien en place. L’immeuble en angle arrondi est bien des années 1930, aucune retouche. Les obélisques quant à eux n’étaient pas présents avant ce défilé, ils sont probablement factices et destinés uniquement à ce genre de parades (photo de 1942 il me semble). Celle avec les troupes défilant au même endroit date le plus probablement de 1940.

LAISSER UN COMMENTAIRE