C’est une idée un peu folle, une de celles qui germe enfant et qui au final ne nous quitte jamais. Une idée qui vous colle à la peau jusqu’à ce que vous n’ayez d’autres choix que de la réaliser.

Cette idée sortie tout droit des synapses d’Alexandre, un fou de musique élevé au biberon par Renaud et les Pink Floyd, c’est celle d’un Cyclotour musical : parcourir l’Europe à vélo et rencontrer des musiciens des quatre coins du continent. Pendant huit mois, il va traverser 21 pays et parcourir plus de 8 000 km. A chaque étape de son périple, notre strasbourgeois enregistrera les groupes locaux, les compilant pour au final en dévoiler un album en libre accès sur Internet. Un documentaire est également prévu, dévoilant l’intimité de ces 244 jours, 5 856 heures et 351 360* minutes (on vous épargne les 21 081 600 secondes) de pédalage intensif.

« Cela fait trois-quatre ans que l’envie de faire un grand voyage à la fin de mes études me trottait dans la tête, et le vélo c’est quelque chose que j’adore depuis pas mal de temps. J’ai tout fait à vélo depuis que j’ai 10 ans. Avec une amie, nous étions partis faire le tour de l’Irlande à vélo il y a deux ans. On peut dire que c’était l’introduction de ce nouveau voyage. […] Je ne sais pas si je veux prouver quelque chose mais c’est un vrai défi. Partir seul avec mon anglais moyen c’est un défi, j’ai envie de me mettre en difficulté, de sortir de ma zone de confort. »

Un tour d’Europe musical donc, « un art qui parle à tout le monde, très facilement échangeable et qui est consommé tous les jours dans tous les pays » ; mais aussi un tour d’Europe initiatique, qui veut faire réfléchir sur l’avenir de l’Europe, notre rôle à jouer en tant qu’habitant d’une communauté des nations de plus en plus mise à mal. « Je me sens Européen et j’ai envie de défendre l’idée que l’Europe n’est pas juste une entente économique mais aussi l’idée d’une ouverture vers l’autre pour maintenir la paix, il nous faut découvrir nos différences et faire de toute cette diversité une vraie différence ! Je pense que déjà en montrant des jeunes qui se bougent, qui vont à la rencontre des autres, on peut un petit peu faire bouger les lignes. Je suis en partenariat notamment avec une école à Haguenau et un collège à Strasbourg, et pouvoir leur transmettre ça, qu’un gamin prenne conscience de cela, ce serait énorme ! »

Le départ de cette grande aventure aura lieu demain samedi 13, au Kawati Studios dans le port du Rhin. A partir de midi, vous pourrez faire la connaissance d’Alexandre entre un mix de DJ et un sandwich-knack, avant de vous joindre à lui pour les premiers kilomètres : « j’invite tout le monde à faire un, deux kilomètres ou plus avec moi à vélo, un beau départ en masse ! ».

Pour suivre le pari fou d’Alexandre, c’est là, et pour l’événement Facebook, ici !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE