Le Capricciosa est un restaurant encore assez mal connu des Strasbourgeois, à grand tort pourtant car je crois qu’il s’agit de l’un des meilleurs italiens de la capitale alsacienne (et on sait que la concurrence est rude !).

Situé au cœur de la Krutenau, sur la petite place du Pont aux Chats, le restaurant est bien isolé de la circulation du quai des Bateliers pourtant tout proche. Ouvert depuis 2012, il a subi récemment un véritable rafraîchissement intérieur. Finie la décoration vénitienne ultra chargée et kitsche des premières années ! La nouvelle enseigne, le nouveau plafond et le « wine corner » (espace dédié aux vins italiens à l’entrée) ont définitivement modernisé le lieu – sans pour autant compromettre la qualité et l’âme de sa cuisine traditionnelle. Les chaises à motifs rappellent d’ailleurs l’ancienne déco et le côté « rustique » du lieu. À l’intérieur, la salle est spacieuse et le comptoir ouvert sur les fourneaux permet de voir les chefs italiens en pleine action. Les beaux jours, une terrasse ombragée installée sur la place propose 24 sièges sous les parasols (pratiques aussi en cas d’orage comme ce fut le cas pour nous).

Temple de la cuisine italienne, le Capricciosa propose une carte assez classique mais faisant la part belle au fait maison et aux produits de qualité. Sans surprise, la star du lieu est évidemment la pizza ! Entièrement faite sur place, le jeune chef (qui est aussi le patron du restaurant) a à cœur de la travailler comme une pâtisserie. Sa pâte lève pendant deux jours (avec des glaçons pour maintenir sa température lors des journées caniculaires), les sauces sont faites à la minute, la mozzarella est fraîche et surtout les ingrédients importés tout droit d’Italie sont sélectionnés pour leur qualité.

Entre 12,30 € et 15 €, la carte propose une sélection de 10 pizze rosso (avec sauce tomate), et 5 pizze bianche (sans sauce tomate), toutes plus alléchantes les unes que les autres. Le choix peut-être très difficile, vous êtes prévenus. On y retrouve également des pâtes fraîches (pasta fresca) aux œufs et à la semoule de blé, elles aussi entièrement maison, des viandes de qualité et une belle sélection d’antipasti (bruschetta, carpaccio, beignets des Pouilles ou encore charcuteries italiennes entre 10,50 et 14,50 €).

Pour ce qui est des desserts, là aussi on reste dans le thème : tiramisu, panna cotta, fondant au chocolat « Inaya » 65 %, mousse de mascarpone aux fraises ainsi qu’une belle sélection de glaces dont les prix varient entre 1,80 € la boule et 6,70 €. Le samedi matin, le restaurant propose depuis peu des « brunchs à l’italienne » de 22 € à 28 € par personne.

Enfin, vous y trouverez également une sélection de vins italiens assez exceptionnelle (vins de Sicile, des Marches, d’Emilie Romagne, de Toscane, des Pouilles ou de Vénétie, ainsi que quelques grands crus, des rosés et l’incontournable Lambrusco, de 11 à 29 €) avec la particularité de pouvoir en emporter une bouteille chez vous après le repas !

Pour notre part, nous y sommes allés à 4, un midi, pour profiter de la terrasse et de la carte traditionnelle. Nous nous en sommes sortis pour une trentaine d’euros par personnes avec 2 antipasti, 4 plats et 2 desserts. Soit 126 € pour l’addition totale (avec 2 apéros, du vin et 3 cafés), ce qui me paraît correct pour un dîner – à midi ça fait beaucoup, une sieste digestive s’est imposée de fait.

Nous avons choisi :
La « bruschetta pomodoro & basilico » (tartine grillée aux tomates, ail et basilic),
Le « Carpaccio di Manzo » (carpaccio de bœuf servi avec du pesto),
La pizza végétarienne « Verdure » (aubergines et courgettes grillées, artichauts confits, tomates cerises et copeaux de parmesan),
La pizza « Torino » (gorgonzola, mascarpone, scamorza fumée – fromage italien, tomates séchées, jambon de Parme, roquette et balsamique),
Les « Pasta à la Bottarga » (poutargue –œufs de poisson séchés, pistaches, huile d’olive et citron vert), l’une des grandes spécialités du restaurant,
Le « Suprema di pollo » (suprême de jambon cuit à basse température au jambon de Parme et tomates séchées),
½ de Lambrusco Grasparosso Chiarli,
Le tiramisu et la panna cotta en dessert.

Je vous avais dit que la carte envoyait le pâté ! Et le verdict ? … tout était terriblement bon ! En étant la plus objective possible, il est difficile d’émettre la moindre critique gustative tant les plats sont ici confectionnés avec justesse, la présentation soignée, le goût et les textures absolument maîtrisés. Cette cuisine, qui paraît simple au premier abord (des pâtes, de la pizza …) en devient exceptionnelle et abordable. Le carpaccio est ultra frais et fondant ; la bruschetta croustillante, rafraîchissante et bien aillée ; la pâte à pizza croustillante et moelleuse à la fois (on en a hésité à laisser un seul bout de « trottoir »), les garnitures savoureuses et les pâtes parfaitement al dente et généreuse. Un grand moment, une explosion de saveurs, c’est l’Italie tout entière dans ta bouche !

On peut simplement noter que les antipasti sont un peu chères pour la quantité servie (mais non la qualité), 10,50 € pour deux petites tartines, ce n’est quand même pas donné, le carpaccio n’est servi qu’avec du pain (pas de pâte blanche comme dans certains restaurants), ce qui est assez léger. On ne peut donc pas s’en contenter, même en cas de « petite faim ». Le reste … est un sans-faute absolu. C’est l’un de mes coups de cœur strasbourgeois !


Les + :
– Le fait maison
– La qualité des produits
– La carte alléchante
– La générosité
Les – :
– Le prix un peu élevé des antipasti
– Les chaises à motifs un peu vieillots (c’était vraiment pour mettre quelque chose)

Si vous n’y êtes jamais allés, foncez au Capriciosa qui mérite vraiment d’être mieux connu. Et si vous n’avez pas le temps, sachez que grâce à Foodora, Deliveroo et Uber Eats, c’est la Capricciosa qui viendra à vous ! 😉


CAPRICCIOSA

1 Place du Pont aux Chats
67000 Strasbourg
Téléphone : 03 88 35 00 63
Page Facebook
Site internet
Horaires :
Lundi : 19:00 – 23:00
mardi au samedi : 12:00 – 14:45 et 19:00 – 23:00
FERMÉ DIMANCHE ET LUNDI MIDI


LES COOKINES

Une histoire de copines, de goûters et de cuisine.

– Voir le blog –

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE