C’est la nouvelle curiosité de Strasbourg : CAUPONA. « L’auberge » dans la Rome antique est le nom donné à cette brasserie de Grand Rue ouverte il y a quelques semaines.

Anciennement Kose, un kebab bien connu, le lieu s’est vu transformé après plusieurs mois de travaux pour devenir une grande brasserie de 3 étages à l’ambiance médiévale. Matériaux bruts, pierres de taille et encadrements d’époque. Au fil des verres, on voyage.

Ouvert tous les jours de la semaine de 7h à 1h30 avec une cuisine en continu, le lieu se veut pour tous et pour tous les moments de la journée, du petit-déjeuner aux verres après le boulot. Pour faire simple : c’est presque ouvert TOUTE la vie.
À la carte : burgers (11,90 à 14,90), salades (8,90 à 9,90), quiches (10,90), galettes de pommes de terre (9,90), caquelon de spaetzles gratinés (10,90), pièces de viandes (14,90 à 17,90), tartes flambées (7,90 à 9,90), planchettes et d’autres choses à grignoter…

Pour le moment, sa devanture n’a pas encore été installée. Pour beaucoup, il est donc retenu comme le bar « sans nom » de Grand Rue.

 On y boit et mange quoi ?

À l’ouverture, de 7h à 11h, ça commence par les petits déjeuners. Des viennoiseries aux oeufs brouillés en passant par les pancakes au sirop d’érable et aux croques monsieur, le choix se fait à la carte avec des prix situés entre 1,90 et 5,90 €.
Pour accompagner, tous les classiques des boissons chaudes y sont proposés.

Le midi, c’est plat du jour ou la carte. Plus tard, la carte continue a être proposée jusqu’à la fermeture des cuisines.

À boire, on retrouve donc les boissons chaudes, mais aussi les habituels des sodas, des sirops et des apéritifs. En bières pression, on trouve de la Pelfort, de la Chouffe, Kastel Rouge, Edelweiss mais surtout de la BPM, la bière spécialement brassée pour le lieu. La création d’une micro-brasserie strasbourgeoise par les gérants du lieu (famille Schaller) est en train d’aboutir. Après quoi, leur bière y sera servie. Locale et artisanale. L’idée est bonne.

En montant un peu plus en degré d’alcool, on retrouve un bon choix en vin du 12cl à la bouteille, de cocktails, de rhums mais aussi la célèbre boisson des fées et des fous, de l’absinthe servie avec cuillère et fontaine.

Des happy hours sont organisés en début de soirée.

Mon avis

C’est beau, très beau même. L’escalier imposant et les pierres de taille donnent un côté sécurisant au lieu. L’impression qu’il a toujours été là et sera toujours là. La hauteur de plafond et la petite cour extérieure font respirer le lieu, ça change et ça fait du bien. Maintenant il manque encore un peu de lumière à certains endroits pour lui apporter plus de gaité en journée. Il paraît que ça devrait vite arriver.

Je trouve que pour le moment, Caupona est une très belle adresse pour boire un verre ou plusieurs, seul ou accompagné, mais pas encore pour manger. J’en ai fait les frais et je ne suis pas le seul (nombre d’entre vous m’ont confirmé que pour le moment, y boire était bien, y manger beaucoup moins).
J’y ai mangé un burger un midi il y a quelques jours. Le burger restait correct pour un bar, mais le cartilage avait été laissé dans les tranches de bacon. C’est une négligence en cuisine qui coûte cher à la satisfaction du client (et potentiellement à ses dents). Pour les accompagnements, frites surgelées et salade sans plus. Je ne me battrai pas pour le recommander.
Mon amie avait pris le plat du jour, poulet façon tex mex servi avec des légumes poêlés. Même constat, on mange mais le plaisir n’est pas forcément là.

Pour boire par contre, j’y suis déjà allé 3 fois. Ce que j’aime avec ce genre de lieu, ce sont les mixités qui y règnent. Mixités d’âges, d’envies et sociales. Des gens viennent pour un café tandis que des groupes d’amis s’attaquent à la bière. Des étudiants en sweats jusqu’aux quinquas en costumes. J’aime ce mélange d’univers propre aux brasseries. Les grandes vitres donnants sur Grand Rue offrent quant à elles un spectacle curieux. On pourrait rester des heures à regarder la ville passer devant son nez.

Pour résumer, Caupona est une nouveauté qui mérite un petit arrêt si vous êtes dans le coin. La brasserie est à découvrir et vaut le détour mais malheureusement pour le moment, davantage pour boire un coup que mastiquer un bout.
Le positif dans cette affaire, c’est qu’un bon changement en cuisine pourrait rapidement le transformer en future adresse incontournable de Strasbourg.

Et vous, dites-moi, si vous l’avez testé, qu’en avez-vous pensé ?

+

  • La déco
  • Ouvert tous les jours de 7h à 1h30 en continu
  • Les espaces : terrasse, 3 étages, cour intérieure, etc

-

  • La cuisine
  • Une ou deux boissons maison à la carte ne seraient pas de trop (thé glacé, etc)

CAUPONA – Brasserie

109 Grand Rue
67000 Strasbourg
0388169051

Horaires d’ouverture : tous les jours de 7h à 1h30 du matin

Photographies : Maria Fernandes & Vivien Latuner.

10 COMMENTAIRES

  1. Vraiment d’accord concernant la nourriture, j’ai pris des galettes de pomme de terres qui n’avaient pas bcp de gout, pas du tout croustillantes à l’extérieur et on aurait dit qu’il s’agissait uniquement de pdt rapée (impossible à couper, ça se délitait, comme s’il n’y avait pas d’oeuf pour lier). Mon amie a pris une salade paysanne pas mauvaise mais avec lardon + bacon = un peu violent sur la graisse (même si on est d’accord, le gras c’est la vie) et un oeuf dur alors qu’on s’attendait à un oeuf poché. Vraiment bof..

  2. Même constat on adore le lieu par contre deux cocktails mijotons et cosmo les deux étaient nuls! On a rale en disant qu il avait dû se tromper avec un Virgin mijotons ils ont ajouté du rhum dessus!!! Sans le refaire ! En. Puis disant on s est trompé avec une autre table! Un peu nul comme service et comme cocktail . Mais le lieu canon

  3. il pourrait être sympa si il prenait en compte ses voisins parce que bon c’est pas une vie de ne pas pouvoitr dormir avant 2h du matin, d’avoir des gens qui hurlent ou vomissent en bas de chez soi. J’ai rien contre la brasserie en soit et elle a l’air magnifique. Je vis à coté du lieu depuis 35 ans, j’ai connu la boulangerie et le restaurant chez Kose mais là c’est irrespect total. En plus la terrasse n’est jamais rentrée c’est quand même pas difficile de respecter les autres, le coup du barman qui va jeter les bouteilles avec un chariot sur les pavés c’est vraiment le comble de l’irrespect!
    Une voisine qui vit à 10 mètres.

  4. Monaco le plus mauvais que je n’ai jamais bu… Et fish and chips pas cuit/décongelé/froid… pas très agréable.
    L’endroit est pourtant vraiment tres tres sympa!

  5. Même constat pour moi … je n’y ai bu qu’un verre, mais n’ai pas eu envie d’y rester plus longtemps. Le serveur a été assez excécrable (stressé ?) en nous faisant comprendre que nous n’etions que 3 et que nous n’avions donc pas droit à une table un peu mieux située que la toute minuscule près des escaliers (le bar était aux 3/4 vide). Il nous a aussi reproché pas avoir consommé davantage (avec humour hein, mais on a compris le message) car nous n’avions commandé que deux coca et un perrier (qui s’est avéré être une Badoit rouge à l’arrivée). Bref, bof.

  6. Dommage de proposer une déco et une atmosphère particulière et assez réussie à priori pour au final manger un hamburger et des frites surgelées, de toute évidence la carte de cette brasserie n’a rien à voir avec quoi que ce soit de romain ou de médiéval. Ce n’est pas suffisant de tout miser sur l’esthétique des lieux et ne pas assurer le « vrai » service derrière. Quand j’ai lu votre titre « brasserie au style médiéval » je ne m’attendais pas à voir que vous y aviez mangé du fast food habituel de brasserie tout ce qu’il y a de plus classique, un peu cher pour un burger avec trois feuilles de salade rehaussées d’une poignée de carottes rappées. Des dizaine et des dizaines d’autres endroits proposent la même chose en meilleur sans se targuer d’avoir un concept romano-médiéval pour faire venir les gens.

LAISSER UN COMMENTAIRE