Rappeur, écrivain, auteur-compositeur-interprète, réalisateur … et strasbourgeois ! Abd Al Malik revient en terre alsacienne pour un concert inspiré des textes de l’écrivain Albert Camus, samedi soir à la salle des fêtes de Schiltigheim. Rien que pour les lecteurs et lectrices de Pokaa, on lui a passé un coup de fil, pour discuter musique, Alsace et parcours d’artiste avec cet amoureux de Strasbourg.

Au téléphone, il est humain, abordable et passionné. Et quand on demande à Abd Al Malik s’il a des lieux préférés à Strasbourg, impossible de choisir : « Mon lieu préféré à Strasbourg, c’est Strasbourg ! J’ai des souvenirs partout dans cette ville ». Le rappeur, originaire du quartier du Neuhof, a passé toute son enfance jusqu’à ses 30 ans à Strasbourg et a créé un vrai lien intime avec la ville, encore  fort aujourd’hui. « Toute ma famille habite ici. Mon frère qui compose pour moi a son studio ici, donc quand je dois travailler, je reviens ».

Crédit photo: Aurélien Ferré

L’artiste se considère même comme un « alsacien en exil. Je porte Strasbourg et l’Alsace en moi. Pour vous donner un exemple, à chaque fois que je vais quelque part, je cherche des alsaciens (rires)! Quand j’ai présenté L’art et la révolte (son livre inspiré d’écrits d’Albert Camus paru en 2016) à New-York, j’ai fait une lecture là-bas, et les Alsaciens de New-York sont venus me voir ! C’est super, on a échangé, c’était fabuleux”. Une grande famille, ces Alsaciens ! Et pour lui, ce lien particulier a participé à sa construction en tant qu’artiste. « Je considère que je suis qui je suis parce que Strasbourg et parce que l’Alsace ».

C’est d’ailleurs pendant ses années ici qu’Abd Al Malik lit pour la première fois, sur les bancs de l’école, l’auteur dont le premier livre a inspiré le concert de samedi : Albert Camus. Dans son concert, Abd Al Malik transforme les écrits de l’auteur, y mêle les siens, et ajoute musique, rythme, art pictural et danse. Il parle du combat et de la vie de Camus, et en même temps de la sienne.

Crédit Photo: Aurélien Ferré

Mais pourquoi Albert Camus ? « Quand je l’ai lu, certaines choses ont fait écho à ma propre vie. Il venait d’une certaine manière de la même origine socio-culturelle que moi. Le lire c’était comme m’entretenir avec un grand frère, avec quelqu’un qui avait déjà vécu ce que moi j’étais entrain de vivre.” Sensible à l’écriture brute de l’auteur, Abd Al Malik est persuadé que ses textes peuvent encore toucher aujourd’hui, et aussi les jeunes générations. « En 2018, Camus est encore plus percutant. Il est très en phase avec ce besoin qu’à la jeunesse d’avoir un référent, qui peut donner des pistes de réponses aux questionnements qu’on a quand on est encore jeune ».

Pour tous ceux et celles qui ont eu un rapport trop scolaire avec Albert Camus, Abd Al Malik propose une autre vision des textes, en mélangeant plein d’arts différents. « Ma ligne de conduite, c’est de rendre sexy l’intelligence. Pour moi l’ambition de tout artiste c’est de parler de tous et à tous. Et ça ne veut pas dire qu’on va vulgariser au sens négatif. On garde la complexité, mais on la rend accessible. L’idée ce n’est pas de diminuer la portée intellectuelle, mais c’est juste la possibilité de la rendre lisible partout ».

Crédit Photo: Aurélien Ferré

Nous, on sera là samedi pour découvrir cet univers musical riche et particulier, et on vous raconte tout ça en images très bientôt. Et comme on est une grande famille de strasbourgeois et strasbourgeoises, on partage et on vous fait gagner des places pour venir (re)découvrir Abd Al Malik !

HAAAAAN TROP COOL ! Et comment je fais pour participer ?

C’est simple. Il vous suffit de faire 2 choses :

• Liker la page Facebook de Schiltigheim Culture
• Liker et Partager la publication Facebook de cet article (en public) →

Les 2 gagnants remporteront chacun 2 places et seront désignés DEMAIN.
Bonne chance ♥

Crédit photo image de couverture : Anthéa Antibes


Abd Al Malik – L’Art et la Révolte
D’après les nouvelles d’Albert Camus L’envers et l’endroit (1937)
Salle des fête de Schiltigheim – Samedi 7 avril à 20h30

Infos et réservations 


 

PARTAGER
Anne Farcette
Strasbourgeoise de coeur, le stylo greffé à la main

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE