Les oiseaux chantent, le soleil brille et les vêtements se font de plus en plus petits. C’est le printemps. La saison des amours, la saison des bourgeons mais aussi la saison des gros sons.

Oui oui, le calendrier des soirées commence à se remplir et les festivals, c’est pour bientôt ! Pour entamer cette belle période sans plus tarder, on tenait à vous parler d’une soirée qu’il serait triste de louper à la fin du mois de mai (et on ne dit pas ça parce qu’on est partenaire. Promis, juré, craché).

Jeff Mills, un des pionniers du mouvement Techno de Détroit (USA), une légende dans le milieu, vient poser ses platines à la Laiterie pour rythmer Strasbourg durant une nuit complète. Le mercredi 24 mai, de 23h à 6h du matin. En semaine ? Oui ma biche, mais c’est férié le lendemain, donc tu pourras te reposer les doigts de pieds en éventail sans que personne ne vienne te mettre la pression.

Le célèbre dj de Détroit sera précédé par Vril et Spencer Parker, des Berlinois loin d’être novices dans l’univers techno.

Et combien coûte ce miel pour les oreilles ?

Pour le moment, les préventes sont à 25 € et la caisse du soir sera à 26 €. On ne peut que vous conseiller de ne pas trop tarder si vous êtes intéressés.
Vous pouvez déjà réserver votre place en cliquant ICI.

Et c’est qui au juste les artistes présents pour cette ECHO ?

Après avoir invité Ben Klock, Robert Hood, Carl Craig, Kink ou encore Ame, la soirée ECHO, référente en soirée electro à Strasbourg, annonce Jeff Mills, Vils et Spencer Parker.

Doit-on encore présenter Jeff Mills ? Autrement appelé « The Wizard » (Le Magicien), c’est l’un des pionniers du mouvement TECHNO de Detroit aux cotés de Kevin Saunderson, Derrick May ou encore Juan Atkins. Membre fondateur de « Underground Resistance », auteur de plusieurs dizaines d’EPs comportant des hits planétaires dont « The Bells » qu’il sort sur ses propres labels « Axis » et « Purpose Maker », c’est aussi un véritable innovateur en recherche de progression constante dans son art à travers de multiples projets mêlant musique, image et bien sur DJing. Jeff Mills est sans conteste l’un des meilleurs DJs au monde et un personnage qui a marqué l’histoire de la musique électronique.

Durant ces dernières années, Vril ne cesse de faire parler de lui. Véritable machine à produire des hits, il enchaîne rapidement les sorties sur Ostgut Ton, Delsin Records, Dystopian ou encore IMF, le label de Marcel Fengler. Mais c’est à travers le très prisé Giegling que l’artiste s’exprime véritablement en y sortant plusieurs EPs, et même un album, vendu à des milliers d’exemplaires en vinyles.

Considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs live shows du moment, Vril est arrivé cette année en dixième position au classement Resident Advisor devant des artistes tels que Nicolas Jaar, Dubfire ou encore Agents Of Time. Une performance à ne rater sous aucun prétexte !

Spencer Parker, c’est le DJ qui retourne littéralement tous les dancefloors qu’il visite. Du Berghain / Panorama Bar en passant par CONCRETE, il met tout le monde d’accord. En tant que producteur, il signe entre autres sur Rekids, le label de Radio Slave. En parallèle, il développe Work Them Records où il sort la majorité de ses productions et met en avant des artistes comme Anetha, Dana Ruh ou encore Sven Von Thülen.

Bref, si vous voulez fêter le printemps avec nous, des centaines d’autres strasbourgeois et en compagnie de quelques djs pas piqués des hannetons, venez avec nous le 24 mai. On sera bien.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE