Ce mercredi, c’était sauterie.

Comme chaque année, la Fête de la Musique a transformé la ville en fosse de scène le temps d’une soirée. Musique partout, justice nulle part. Bonne ou mauvaise, amateur ou professionnelle, rythmée ou lissée… Quelle que soit son origine ou son genre, elle diffusait dans les rues accompagnée d’une marée de houblon frais.

Du houblon, tellement facile et tentant, que de ma série photos une dizaine seulement ont pu être sauvées avant de sombrer…

Après, c’était le néant.

Photos : Bastien Pietronave


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE