Ce jeudi, j’ai fais un tour à St-art…

Comme chaque année, la foire d’art contemporain de Strasbourg est une faille spatio-temporelle où se mêlent amoureux d’art, galeristes passionnés, étudiants en quête d’inspiration mais aussi visiteur curieux en mal de sensation.

Entre deux allées, vous pouvez tomber nez à nez avec des œuvres de vos professeurs, ou simplement les croiser en train de faire des blagues à des confrères.

4

Pour ce qui est des oeuvres, je suis par exemple tombée sur les « jus de dollars », la création d’un mulhousien qui met des billets de 100 $ dans des bouteilles de vin pour les vendre ensuite 10 à 70 fois le prix (selon le numéro de la série). Avec mon statut de pauvre étudiante, ces oeuvres de Dan GERBO m’ont particulièrement marquée. Une bonne partie de son travail se concentre sur le rapport à l’argent et ses effets néfastes.

Entre des œuvres qui peuvent mettre mal à l’aise et d’autres qui vous mettent la larme à l’œil, j’ai trouvée cette année beaucoup plus axée sur le sentimental que le sensationnel.
La poésie était de mise.

19
Anne Ferrer

Ce jeudi 24 novembre j’ai aussi pu rencontrer une artiste que j’affectionne. Cette femme, c’est Anne Ferrer, une femme aussi pétillante que ses œuvres, à l’esprit jeune et ouvert.
Anne Ferrer est une artiste bien connue pour ses installations colorées et poétiques. Elle présentait cette année une installation aux formes aléatoires et suspendues, qui respirait comme vous et moi, le tout accompagné des compositions sonores de John Nichols.
Une rencontre acidulée et singulière.

J’ai également eu la chance de croiser les œuvres du célèbre Ernest Pignon Ernest, un artiste français incontournable. Mais aussi de Pierre Alechinsky, Juan Miro, même Yves Klein et son bleu. (cf la statuette bleu en photo)

23

Bref, une belle parenthèse artistique qui offre un espace de rencontre entre ceux qui font l’art et ceux qui l’achète, mais également une passerelle entre ceux qui l’étudient et ceux qui en écrivent les grandes lignes.
Foncez y faire un tour si vous avez quelques heures à disposition pour vous plongez dans le monde l’art, vous ne serez pas déçu de la balade. Un savant mélange de sentiments forts et de surprises vous y attendra à coup sûr.

(ST-ART / Jusqu’au 28 novembre au Parc Expo de Strasbourg / De 11h à 19h / 18 € caisse, 16 € web)

322427302820211087311192653181722262925

Photographe : Cécilia Fagon.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE