Après « Strasbourg, récompensée 1ère ville cyclable de France« , « Europa-park élu « meilleur parc de loisirs au monde »« , « Strasbourg : 3ème ville de France pour la qualité de vie » et « Kaysersberg, élu village préféré des français« , dans la série « Alsace, région qui pèse dans le game » nous avons… wait for it… : la première tour de logements à énergie positive DU MONDE ! Sa livraison est prévue pour novembre 2017 et ça nous donne encore une bonne occasion de faire péter le Riesling et les bretzels. 

L’ingénierie au service de l’écologie

Alors oui, moi aussi au départ je pensais qu’une tour à énergie positive c’était une tour qui était sympa et qui avait la patate. Mais en fait, c’est pas tout à fait ça : une tour à énergie positive c’est « un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme pour son fonctionnement » (merci wiki <3). En gros, les fenêtres, les murs, les toits et les matériaux utilisés sont choisis en fonction de leur capacité à stocker et à réutiliser l’énergie, le tout pour le même prix de construction qu’un bâtiment classique. Et si, dans un logement, on arrive à créer autant d’énergie qu’on en consomme, ça donne une facture énergétique nulle voire… positive ! Résultat : on paye moins cher sa conso d’énergie à la fin du mois et on participe, à son échelle, à protéger la planète. Pourquoi ? Parce que « l’énergie renouvelable produite par la Tour n’émet pas de CO2, gaz à effet de serre qui est en majeure partie responsable des dérèglements du climat et du réchauffement de la planète ». Un petit pas pour toi, un grand pas pour dame Nature !

Un appartement type de la Tour Danube

Et comme si tout ça n’était pas déjà assez foufou, les habitants de ces appartements seront assistés au quotidien par ALAD’HUN, un coach digital qui les aidera à « faire les bons choix dans l’usage de leur logement et leurs biens d’équipements« . En somme, c’est un peu comme dans un film de Luc Besson, mais en vrai (et avec moins de voitures). Bref, si tu veux avoir plus de détails sur les économies que tu pourras faire en tant qu’éventuel futur locataire d’un tel logement ou sur cette idée de génie qu’est ALAD’HUN (génie > Aladin… oui, non ?), on t’invite fortement à aller feuilleter le dossier de presse du projet.

Le projet Elithis : la Tour Danube 

En novembre 2017, donc, Strasbourg sera la première ville du monde a profiter d’un de ces bâtiments du futur. La tour, qui est implanté dans l’éco-quartier Danube, accueillera 63 logements (du T2 au T4) sur 16 niveaux et un 17e étage sera consacré à l’aménagement d’un espace de rencontre appelé le « coeur social » : les locataires pourront s’y retrouver pour discuter, organiser des évènements communs et surtout profiter d’une incroyable vue panoramique !

Le « coeur social » de la Tour Danube

Et là, c’est le moment où tu te sens tout d’un coup très à l’étroit dans ton studio mal isolé et où tu te demandes où tu dois signer pour pouvoir poser tes cartons dans ce petit paradis futuriste. Comme je te comprends… MAIS ne nous enflammons pas trop vite. Car comme dirait Stéphane Plaza (mon gars sûr) : dans une décision immobilière, le prix peut tout faire basculer.

Et justement, pour l’instant, la grande inconnue de ce projet, c’est ça : on ne sait pas encore à combien vont s’élever les loyers de ces appartements écolos et connectés. Mais bon, comme l’espoir fait vivre, en attendant d’avoir plus d’infos sur ce dossier, rien ne nous empêche de rêver un peu en découvrant en images l’intérieur de la Tour Danube, si ? 

5 COMMENTAIRES

  1. Il faudrait citer les architectes, auteurs (avec d’autres) de ces projets qui font avancer les choses et qui permettent d’assurer la qualité architecturale de nos villes et habitats. Cabinet d’architecte parisien, X-TU.

  2. Et si ce miracle de notre maire (qui marche sur les eaux avec tous les promoteurs ), est à énergie positive…pourquoi devrions nous payer des charges alors qu’on produit plus qu’on ne consomme ???

  3. Attention c’est du gros greenwashing bien sale; une tour n’est jamais écolo (surtout si c’est celui qui la construit qui l’annonce), et sa consommation d’énergie est toujours largement supérieure à surface utile équivalente à un bâtiment horizontal plus que vertical.
    Cette tour compensera une partie de ses consos mais absolument pas toutes (vérifier pour ca la définition exacte d’un bâtiment à energie positive selon les labels français, celle de wikipedia donne le concept mais c’est pas là dessus que les professionnels se basent).
    En plus la notion selon laquelle « les fenêtres, les murs, les toits et les matériaux utilisés sont choisis en fonction de leur capacité à stocker et à réutiliser l’énergie » touche à la SF, ce serait pas passé dans Nature aprés comité de relecture, d’ailleurs personne ne demande comment on fait pour stocker et réutiliser de l’énergie avec une fenêtre ou un toit.? Et vu la quantité de béton, une super question aurait été de leur demander où en est leur bilan carbone global.
    Ils t’ont promis une licorne Coralie pour que tu sois si gentille avec eux?

LAISSER UN COMMENTAIRE