Née de la rencontre entre les associations Art & Matières et J’te laisse l’appart pour le week-end, l’association Le Générateur tient depuis septembre 2016 la Boutique de Créateurs au 8 rue Sainte Madeleine. Derrière la façade mi-rose mi-violette, on découvre un espace d’expo-vente aéré dédié aux artistes et aux artisans de la région Grand Est, qui assurent eux-mêmes l’accueil des visiteurs à tour de rôle. Depuis un an, ce shop qui reçoit entre 20 et 30 créateurs tournants répond ainsi à leur besoin de visibilité comme à leur désir de proximité, mais aussi à l’envie de consommation raisonnée d’un public strasbourgeois de plus en plus conscient…

Ces dernières années, la rue Sainte Madeleine s’est imposée comme une artère de choix pour les strasbourgeois désireux d’adopter un mode de consommation plus responsable. Matières non-traitées chez Concept Fibres & Formes, bijoux artisanaux chez Black Hole et lingerie rétro unique chez Lady Mistigris… Cette allée reliant le quai des Bateliers au quartier de la Krutenau est aujourd’hui occupée par de nombreux créateurs strasbourgeois aux productions éthiques. Malheureusement, ces locaux avec pignon sur rue ont un coût que tous les créateurs alsaciens ne peuvent pas assumer… Pour contourner cette contrainte financière et permettre à tous les artistes et les artisans de la région de se faire connaître, 5 passionnés ont créé l’association Le Générateur pour ouvrir la Boutique de Créateurs au cœur de la rue Sainte Madeleine. Depuis un an, les créateurs débutants ou confirmés défilent dans cet espace d’exposition et de vente qui met en avant la production locale, avec une sélection d’objets uniques : céramique, bijoux, sérigraphie ou encore broderie… L’offre évolue au fil des arrivées et des départs des créateurs, sélectionnés par les fondateurs de l’association sur candidature. L’artiste plasticienne Solène Dumas et l’artisan céramiste Clément Petibon, deux des cinq têtes pensantes de la Boutique, reviennent sur cette aventure qui fêtera officiellement sa première année à la rentrée…

La petite histoire derrière la grande aventure

En 2012, Solène ouvre son atelier de céramique, Céramiqu’art, face au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg. Dans ce petit local du quartier de la Gare, elle expose et vend ses créations et dispense des formations de tous niveaux sur le travail de la terre, notamment en duo avec Clément. Ensemble, ils organisent des journées de vente événement dans l’atelier rue de Molsheim. Ils découvrent alors « un gros potentiel de vente » qui les conduit à former l’association Art & Matières, et rapidement à exporter leur concept en collaboration avec J’te laisse l’appart pour le week-end, une autre association promouvant les pratiques artistiques. Très vite, les cinq membres des deux groupes font ensemble un même constat. D’une part, le public est prêt à acheter des pièces uniques habitées par l’histoire de créateurs locaux. D’autre part, les artistes et les artisans de la région apprécient d’être accompagnés pour appréhender la logique commerciale nécessaire à leur activité. En mai 2016, Solène, Clément, Cécile, Carine et Ivan, qui fondent ensemble Le Générateur, ouvrent une boutique éphémère regroupant 19 créateurs dans 16 mètres carrés rue Sainte Madeleine. Malgré la petite taille du lieu, le succès est au rendez-vous : les prévisions des cinq entrepreneurs sont multipliées par deux ! Forts du soutien certain des « consomm’acteurs » strasbourgeois, ils décident de louer durablement une boutique libre dans la rue, mais aussi celle adjacente, pour en obtenir une grande. Après 3 mois de travaux financés par un crowdfunding, la Boutique de Créateurs ouvre ses portes…

Un projet collaboratif et participatif

Animée par le besoin de visibilité et le désir de proximité des artistes et des artisans régionaux, la Boutique de Créateurs reçoit depuis un an une vingtaine de créateurs tournants. Certains y exposent et vendent quelques semaines et d’autres plusieurs mois, en fonction de leur rythme de production et de leurs disponibilités. En effet, la boutique est tenue par les exposants eux-mêmes à tour de rôle, il s’agit même d’une condition obligatoire pour qu’une candidature soit proprement considérée comme le souligne Solène : « Tout le monde doit participer à l’activité de la boutique, c’est un projet collaboratif où il n’est pas question de gratter une visibilité mais bien d’y contribuer par son travail et sa présence, auprès d’un public qui est friand de contact. » Les candidatures qui remplissent cette exigence sont ensuite examinées par la commission de la boutique composée de ses membres fondateurs, qui se réunit tous les trois mois. Bien qu’ils assument des préférences personnelles influencées par leurs pratiques propres, ils s’efforcent de s’en tenir à des critères communs : « Est-ce que le produit est abouti, original, accordé aux valeurs de la boutique et accordable aux autres produits exposés… On ne cherche pas à remplir pour remplir, mais à offrir une sélection pour tout le monde. »

Mais l’art et l’artisan sont-ils pour tout le monde, et plus précisément pour toutes les bourses ? C’est la première objection opposée à l’univers des créateurs, leurs pièces coûtent cher ou du moins plus cher que les productions en séries des industriels. Solène répond à cette question sans détour : « Oui, une pièce de créateur sera plus coûteuse qu’un produit de la marque IKEA, mais il faut considérer le caractère unique et la valeur émotionnelle de l’objet, auquel on fera plus attention. L’industrie fabrique en grandes quantités pour réduire ses coûts de production, poussant ainsi à la surconsommation. L’artiste et l’artisan produisent en quantités limitées, la matière première leur revient donc plus cher… Il faut aussi prendre en compte leur expérience, qu’une machine n’a pas, et tout le processus de fabrication, de la gestation à la réalisation, qui peut prendre énormément de temps pour une personne seule. » Clément acquiesce et précise : « En s’orientant vers les créateurs, on achète moins mais on achète mieux. » Ainsi, acheter un objet à la Boutique de Créateurs revient à participer au développement de l’économie locale et par association au bien-être de ses acteurs, de l’artiste ou de l’artisan au consommateur. La sélection commence à 2€ et finit à 200€, avec une majorité de produits entre 20 et 60€. Sur chaque vente réalisée, 85% reviennent au créateur, qui caresse ainsi la possibilité de vivre de son art, et 15% sont réinvestis dans le fonctionnement et le développement de la boutique… L’équipe travaille actuellement à l’ouverture d’une galerie d’art, l’Écrin, pour l’accompagner, toujours dans la dynamique rue Sainte Madeleine ! Pour soutenir l’art et l’artisanat local et faire (ou se faire) des cadeaux originaux, vous savez désormais où aller…

Le Générateur, boutique de créateurs : SiteFacebookInstagram
8 rue Sainte Madeleine (67000 Strasbourg)
Du mardi au samedi
En juillet et août de 13h à 19h
De septembre à juin de 10h à 19h

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE