Cette année, tu fais ton entrée dans la cours des grands, terminé le sac à dos, les petits bobos, les repas au mac do. Oui, en septembre, toi, petit étudiant perdu, tu arrives à Strasbourg et tu ne cracherais pas sur un guide bienveillant pour t’orienter dans cette ville qui reste pour l’heure à tes yeux une équation à plusieurs inconnues. BINGO ! Papa Pokaa est justement là pour toi et a sélectionné quelques adresses afin de te guider en tant que nouvel arrivant au sein de la jolie jungle qu’est Strasbourg. Voici donc en guise d’aide un aperçu de ce à quoi pourrait bien ressembler ta future journée d’étudiant :

8h03 du matin : Il est l’heure de se lever du bon pied et de se mettre en route vers le campus. Plusieurs options s’offriront alors à toi pour atteindre ton objectif :

Prendre les transports en commun : attention toutefois, même si la ville possède le premier réseau tram de France, il reste éprouvant psychologiquement d’avoir son nez collé à une aisselle inconnue durant 15 minutes à 8h du matin. Si malgré cette information tu veux en savoir plus sur le réseau CTS (Compagnie des Transports Strasbourgeois), c’est par .

Coucou le joli tram Strasbourgeois

Marcher : quand les soucis de trams et de bus se multiplient (oui oui, ça arrive un peu trop souvent et TOUJOURS au mauvais moment), parfois, la meilleure solution reste quand même de prendre ton courage à deux pieds et de trotter (plus vite, t’es à la bourre). La ville de Strasbourg a d’ailleurs décidé de développer un plan piéton. Pour en savoir plus c’est par ici.

Prendre ton vélo : à Strasbourg, nous avons la chance de posséder le premier réseau cyclable de France. Muni(e) de ta plus belle bécane, tu pourras donc te pavaner sur les nombreux aménagements prévus tout spécialement à cet effet. Et si tu n’as pas de vélo, pas de panique, il est possible de louer des Velhop à des prix vraiment intéressants (Ex : 36euros la carte d’accès 12 mois). Attention toutefois, le nombre de vélo étant limité, la règle du premier arrivé/premier servi primera. En savoir plus.

Chevaucher un cygne : se méfier toutefois des prises de becs.

Te rendormir (déconseillé). Pour en savoir plus, c’est ici.

Arrive alors 10h30, l’heure de la pause café pour certains (la pause cacao/croissant pour les grands enfants), ou l’heure de la pause clope. Il est alors dans cette optique intéressant de savoir qu’à l’arrêt de tram de l’Homme de Fer (au centre ville) passe la ligne D, ligne qui arrive depuis peu à Kehl, en Allemagne. Mais alors, Kehl intérêt de vous dire cela (mille excuse pour le jeu de mot fumeux) ? Eh bien, à Kehl, tu peux acheter tes clopes moins chères qu’en France (la différence est en moyenne de 14% selon combiencoute.net) #justsayin’

11h47 : Le temps passe, le prof d’amphi utilise sa salive pour transmettre les connaissances quand ta salive à toi se concentre déjà sur le repas de midi. Étant posté à l’arrière de l’amphi, tu observes donc sur les écrans une modification intéressante : Les pages de Deliveroo et de Foodora fleurissent par milliers sur les ordinateurs, les burgers et autres pizzas prennent le dessus sur toute connaissance immatérielle. Tu l’auras compris, c’est l’heure de MANGEEER.

Yummy Yummy

Il est donc aussi l’heure de faire un choix, source de nombreux conflits et responsable d’environ 48% des ruptures amicales sur l’Hexagone. Où manger ce midi ? Un choix économique, social, mais surtout politique. Alors, les questions fusent dans ta tête : privilégier un repas à moindre coût ? Ou une satisfaction optimale de ton petit ventre ? Ou encore, qui sait, réussir à concilier les deux ? Ou peut-être jouer les flambeurs quitte à manger des croutons jusqu’à la fin du mois ? Le ton monte, les esprits s’échauffent et les avis divergent. A l’heure cruciale de la décision, voici donc une petite liste qui te propose un état des lieux (non exhaustif) de tes options pour le repas de midi :

Beaucoup d’étudiants feront le choix le midi du restau U, qui permet d’avoir un repas complet (entrée/plat/dessert pour un prix inférieur à 5euros). Attention, beaucoup de gens = beaucoup de queue. Voici une liste de quelques restaurants universitaires situés dans le centre:

  • Resto U Esplanade: 32 Boulevard de la Victoire
  • Resto U Paul Appell: 8, rue de Palerme
  • Resto U La Gallia: 1, place de l’Université

Sinon, il y a aussi le FEC (Foyer de l’Etudiant Catholique): qui se situe au 17, place Saint-Etienne.

En savoir plus sur les restaurants universitaires de la ville de Strasbourg par ici.

En fonction du budget, on trouve aussi sur le campus et dans ses environs de petits restaurants sympas et pas trop chers, par exemple :

  • Au Bercail: C’est un restaurant situé dans le centre qui propose de la cuisine traditionnelle à prix raisonnables, notamment le plat du jour (gros plus) au prix imbattable de 5euros!
  • Le café du septième art : Là-bas, tu peux te goinfrer de paninis (en forme de cœur) et de frites à 3,80 <3 donc en gros te faire péter la panse héhé/
  • Mémé dans les Orties : situé 14 rue Munch propose bien souvent un plat du jour à un prix très honnête (avoisinant les 5euros) + le cadre est sympa pour une pause déjeuner.
  • Le Tarbouche : Restauration libanaise, végétalienne et végétarienne, situé au 22 rue de la Krutenau.
  • Tentations: situé au 15, rue des Soeurs, le lieu propose de délicieux risottos et spaetzles pour des prix raisonnables.
  • Sinon, dans le genre fast food, tu pourras déguster de sympathiques paninis et autres pizzas pour pas cher à la Taverne Française qui se trouve 12, avenue de la Marseillaise.

Attention, cette liste est loin d’être exhaustive. Si tu souhaites devenir un amateur éclairé des bons plans culinaires de Strasbourg, tu peux faire un petit tour sur l’annuaire Pokaa 😉

14h28 : Tu entres dans la période la plus difficile de la journée où l’enjeu va devenir de concilier habilement phase de digestion et de concentration durant les Travaux Dirigés. Pokaa te soutient du fond du cœur, mais n’a pas de bons plans pour cette phase charnière de la vie étudiante.

L’heure de la bière ou du bachotage ? Cette photo t’apportera un élément de réponse

18h : Les cours s’achèvent dans la joie et la saturation et se pose alors un existentiel dilemme :

Option 1 : Jouer les rats de bibli, et poursuivre sur une dynamique vertueuse cette journée studieuse. Si, donc, tu fais ce choix de la raison, voici une petite sélection de bibliothèques qui offrent un cadre convivial pour bachoter et/ou des horaires flexibles :

  • BNU (Bibliothèque Nationale Universitaire): Elle ferme à 22h, y compris le dimanche (attention, seulement durant les périodes scolaires). En plein centre, au 6, place de la République, le monument constitue l’un des plus beaux fonds du patrimoine de France. Il est d’ailleurs situé dans quartier de la Neustadt (rentré au patrimoine mondial de l’UNESCO cette année). Cette jolie et imposante bibliothèque offre donc un cadre agréable pour les révisions. Attention toutefois au nombre de places limitées qui demande une organisation rigoureuse : poser ses petites fesses dans la jolie BNU, ça se mérite.
  •  PEGE (Pôle Européen de Gestion et d’Economie): La bibliothèque ferme à 23h durant les périodes scolaires et il fait bon d’y étudier. Petit truc et astuce d’un rat de bibli confirmé, viser le troisième étage de la bibliothèque si tu recherches du calme, les petits plaisantins ayant un gros besoin de parole, de partage et de chuchotement se regroupent généralement sur les deux premiers étages. Adresse : 61, Avenue de la Forêt Noire, non loin de l’arrêt Université.
  • Médiathèque André Malraux : La belle, toute de rouge et de blanc vêtue, a pour particularité d’être bien climatisée (et offre beaucoup d’autres avantages même si les horaires sont moins souples que ceux des deux bibli précédentes). Adresse : Presqu’île André-Malraux, 67100 Strasbourg.

Pour en savoir plus sur les bibliothèques strasbourgeoises, c’est par ici.

Option 2 : Aller boire des coups avec les coupains pour décompresser de la dure journée (et nourrir au passage son démon intérieur, fervent militant d’une consommation immodérée de pintes).

Si tu choisis l’option 2, le choix de la décadence (oui parce que chez Pokaa, on est quand même des poivrots assumés ;-)), il existe de nombreux happy hour très intéressants dans la ville de Strasbourg : pour en savoir plus sur les bars de Strasbourg, et sur Strasbourg la nuit, retourne sur notre annuaire héhé. En plus, c’est jeudi soir donc c’est soirée étudiante. Il y a donc de quoi se fait plais’. Sinon, pour savoir où boire, c’est pas là coco! 

C’est la fête ou quoi ?

02h48 : La nuit est tombée depuis bien longtemps sur le petit village de Strasbourg, les loup-garou sont sortis jusqu’à pas d’heure, il est donc l’heure d’aller faire un gros dodo dans ta nouvelle ville.

9h06 le lendemain: Aujourd’hui au programme, c’est gueule de bois, deux premières heures d’amphi soit en PLS sur ton siège bancal, soit en PLS dans ton lit. Il est l’heure d’attaquer pleinement la nouvelle journée. Good luck ! 😯

Pour terminer, voici quelques autres liens utiles pour une intégration optimale dans ville:

Et si vous avez d’autres petits conseils / bons plans / remarques pour aider les nouveaux étudiants de la ville à s’intégrey en toute beautey, n’hésitez pas à partager tout ça avec nous (en bref lâchez les comz #skyblog2003).

2 COMMENTAIRES

  1. On regrettera l’absence de poule de soie dans cet article (bien repéré dans « les 10 bourdes à éviter » héhé).
    Bon courage à tous les étudiants pour la reprise, quoiqu’on en dise, c’est les plus belles années !
    (Ah si je pouvais y retourner…)
    Bises,
    Gérard

LAISSER UN COMMENTAIRE