Pour notre génération, grandir en sachant que certaines des plus grandes marques esquivent les impôts, exploitent les ressources et la main d’oeuvre des pays en voie de développement ou font pressions sur la classe politique est presque devenu banal.
« Monde de merde. À quoi bon se battre ma p’tite dame ? »

Pourtant, face à ce fatalisme, engrais fertile nourrissant le marasme de nos névroses collectives et de notre râle héréditaire (France RPZ), des jeunes ont décidé de se sortir les doigts et de créer un outil pour redonner un peu de pouvoir aux consommateurs : une association, un site web et un interface pour lancer des campagnes de boycott. I-Boycott était né et les multinationales découvraient une nouvelle épine qui en se développant davantage pourrait bien leur piquer les pieds.

« La motivation principale de notre association est de voir l’économie, dans laquelle le consommateur possède un pouvoir décisionnel, évoluer dans un sens plus éthique et durable. Nous mettons, pour cela, à disposition des Consom’acteurs une plateforme de lancement de campagnes de boycott responsable et de buycott afin de leur offrir un outil leur permettant d’agir concrètement contre les grands acteurs économiques à l’origine de scandales éthiques. » I- Boycott.

Aujourd’hui, de nombreuses campagnes de boycott ont déjà pu être lancé et donner des résultats en créant un dialogue avec les multinationales. 55 000 internautes désignés comme « consom’acteurs » s’y sont déjà inscrits.
Pour voir les campagnes en cours, cliquez ici.


Différence boycott/buycott :

• Le boycott est l’action de refuser systématiquement la consommation d’un produit ou d’un service d’une entreprise ou d’une nation. C’est un levier de pression très puissant.
• Le buycott est lui un terme assez récent définissant l’action de consommer volontairement des produits ou services venants de marques ou pays plus éthiques, plus engagées en faveur de l’écologie ou du droit du travail.


Et donc, l’antenne à Strasbourg ?

Demain soir (mercredi 29) de 19h à 22h est organisée la soirée de lancement de l’antenne strasbourgeoise à la BNU (Place de la Rép’). La finalité des antennes locales sera de pouvoir synchroniser les actions de terrains nationale, ainsi qu’augmenter la portée des mouvements de boycott.

AU PROGRAMME :
☑️ Présentation d’I-boycott
☑️ Présentation de l’équipe de Strasbourg
☑️ Présentation des associations partenaires
☑️ Echanges, débats, cocktails et DJ

L’évènement est gratuit mais l’inscription obligatoire.
Vous pouvez découvrir le reste des infos en cliquant ICI.
Un financement participatif existe également pour soutenir le projet. On vous colle le lien juste LÀ.

Bref, si vous aussi vous voulez ajouter votre voix pour avoir du poids, déplacez-vous à la BNU demain soir.

« Chaque fois que vous dépensez de l’argent vous votez pour le type de monde que vous voulez » Anna Lappe

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE