On ne devrait plus la présenter mais on va tout de même le faire. Née en 1997, L’Ososphère est devenue depuis le temps une institution incluse dans le rythme festif de Strasbourg. Pour autant, la routine de l’évènement ne s’est toujours installée après ces deux décennies d’existence et des dizaines de milliers de personnes comblées. Changements de lieux, d’artistes, ouvertures vers les arts numériques, débats de société, performances et même restauration alternative… L’Ososphère se réinvente et n’arrive toujours pas à nous ennuyer.

Ososphère 2014 Coop Strasbourg @Philippe Groslier

Édition 2017 à l’ancienne Coop, année Grand Cru.

En plus de ses célèbres Nuits Éléctroniques (28 et 29 avril) inaugurants comme chaque année le lancement du festival avec des artistes pas piqués des hannetons (Fakear, Boys Noize, 2Manydjs, Synapson, Bon Entendeur, Salut C’est Cool, etc →), l’édition 2017 cherchera davantage à pousser la curiosité du public à travers un parcours artistique surprenant, mais pas que.
Pour cette édition, qui servira également de dépendaison de crémaillère à l’ancienne Coop avant sa rénovation, de nombreux univers s’articuleront autour de la musique pour rendre le lieu vivant toute la journée et sur toute la durée de l’Ososphère.
Ososphère 2012 Coop Strasbourg @Philippe Groslier

Plus de 40 oeuvres et installations numériques toutes plus surprenantes les unes que les autres seront étalées sur 9 000 m2, le tout en accès libre. Des cafés conversatoires pour débattre sur l’avenir de la ville, de la vie de ses habitants et de son développement artistique auront lieu au fil de la semaine en compagnie d’artistes, d’experts et de curieux.
Des workshops, des performances gratuites se déroulants dans toute la ville et L’Hinterland, un restaurant éphémère par le chef Olivier Meyer. On pourra y manger, grignoter et boire des bonnes choses futuristes et saines pour la santé entre les murs de l’ancienne Coop. Des bouchées de futur dans un monument du passé. C’est beau.

Bref, les organisateurs se sont bien emmerdés pour qu’on soit sûr de ne pas s’ennuyer.
Jardin d’Hiver – OSOSPHÈRE 2015 – Campus – STRASBOURG – 2015 @Philippe Groslier

Le programme complet.

Le vendredi 28 et samedi 29 avril :
Les deux Nuits Électroniques.
Plus d’infos sur les artistes par ici →

Du 29 avril au 7 mai :
Un parcours artistique en accès libre, sur 3 étages + au sous-sol du bâtiment principal de la Coop, la Cave à Vin / plus de 40 œuvres et installations numériques sur 9000 m2

Avec notamment les artistes et collectifs : AV Exciters, Sebastien Hildebrand, NONOTAK studio, Optical Sound, Universal Everything, Le Clair Obscur, LAb[au], 1024 architecture, BK, Pierce Warnecke, Vortex-X, Collectif MU, Daniel Depoutot, Silvano Voltolina, Les Courtisans (…)
Ososphère – Bertrand Planes – City Summits – 2016 – Strasbourg @Philippe Groslier
Des cafés conservatoires. Ce sont des sessions de conversations ouvertes à tous avec des intervenants issus de milieux divers : des acteurs du développement de la Ville, des habitants, des architectes, des artistes, des journalistes, des curieux, des experts (…) activées par des interventions artistiques
Samedi 29 avril :
Présentation du projet SPL Deux Rives – 16h
À quoi va ressembler le futur quartier de la Citadelle ? Quel est le projet sur la COOP ? Quand arriveront les premiers habitants sur Starlette ?
Strasbourgkehl / Kehlstrasbourg – 17h
Comment deux villes frontalières fabriquent-elles un espace d’habitation commun ? Le penser, construire ensemble le récit de cette rencontre et les processus. La mobilité comme clé de modes d’habiter la ville ?
Dimanche 30 avril :
Port ville / Ville port – 16h
Le port comme porte d’entrée et de sortie de la ville vers le monde ? Le port comme territoire d’activité et d’imaginaire au cœur de la ville et la ville comme proposition d’habiter le port. Poursuivre l’incessante découverte de la passionnante identité portuaire de notre ville.
Mardi 2 mai :
Fabriquer ensemble entre artistes et entreprises – 19h
Comment s’enrichir les uns les autres en permettant aux pratiques de voisiner ? Quelles innovations peuvent ainsi émerger à l’échelle de la ville et du vivre ensemble ?
Mercredi 3 mai : 
Lumières sur la ville – 18h
L’Ososphère invite à se pencher un instant sur la lumière à la fois élément de logistique urbaine, de dessin et de paysage, de poétique et d’identité à l’œuvre dans la ville. Ce qu’elle génère comme usages, ce qu’elle symbolise. La travailler, la façonner, l’utiliser, l’observer…
Jeudi 4 mai : 
Villes productives – 14h
Dans la ville-port, la production voisine l’habitation. Quelle place pour les habitants ? Quand la production rencontre l’écologie et le développement durable.
Vendredi 5 mai :
L’Europe des artistes, les réseaux artistiques européens – 19h
Avec notamment la question du renouvellement des dynamiques de co-création sur le territoire par l’émergence de tiers lieux.
Samedi 6 mai :
Voisinages – 16h
À l’échelle du palier et du pas de porte, d’un quartier à l’autre, d’une ville à la suivante, d’une rue à la prochaine, comment faire ville ensemble ? Poursuite et augmentation d’une conversation engagée sur le Jardin d’Hiver entre le Campus et l’Esplanade, en y invitant le quartier du Port du Rhin, Kehl, le Port, Neudorf, la Musau.
Dimanche 7 mai :
Villes réelles, villes imaginaires – 14h
Tout au long de la journée, accumulation et synthèse libre et foisonnante des conversations de la semaine.
Jardin d’Hiver – OSOSPHÈRE 2015 – Campus – STRASBOURG – 2015 @Philippe Groslier

Des workshops gratuits (sur inscription)

CONSTRUCTION PARTICIPATIVE DE L’INSTALLATION VORTEX-X À LA COOP :
Participer au montage et à l’installation d’une œuvre :
CUISINE & CONSTRUCTIVISME – WORKSHOP CULINAIRE :
En clair : jouer avec de la nourriture (et personne ne te blâmera pour ça, c’est justement le concept)
PHOTOGRAPHIER LE PORT DU RHIN AU STÉNOPÉ :
Après avoir organisé Antik Vintage à Schiltigheim, l’association strasbourgeoise Creative Vintage propose un workshop avec l’artiste Véronique Béland… Tu construis ton appareil photo vintage (= ton sténopé) et tu pars faire des photos au Port du Rhin… Youhou
BALADE : TU (T’)ENTENDS COMMENT (AVEC) TA VILLE ?
Une balade au Port du Rhin au fil des sonorités du quartier :
LA CANTINE DU FOOD LAB :
Le concept est simple : viens épauler le Chef Olivier Meyer et prépare le repas du midi avec lui… À La Coop !
Jardin d’Hiver – OSOSPHÈRE 2015 – Campus – STRASBOURG – 2015 @Philippe Groslier

Des performances gratuites :

À travers la ville et plus singulièrement ici sur le site de La Coop, L’Ososphère déploie un programme de performances, souvent numériques, toujours sensibles et pour certaines d’entre elles directement inspirées du lieu, quitte à le mettre en jeu. Certaines touchent au spectacle vivant, d’autres s’articulent à partir d’oeuvres exposées.
Jardin d’Hiver – OSOSPHÈRE 2015 – Campus – STRASBOURG – 2015 @Philippe Groslier
• Un restaurant éphémère à La Coop :
– L’Hinterland : Un restaurant éphémère par le chef Olivier Meyer pour manger, grignoter et boire plein de bonnes choses futuristes et saines pour la santé (oklm)
Guts and Glory au bar, au fil du vin libre pour les vins, Olivier Meyer en cuisine, F. Rakotoarivélo en Pâtisserie (chef pâtissier chez Pierre Gagnaire Moscou, Paris, Londres…) et R. Thiebaut maître d’hôtel/Artiste
FORMULE MIDI : 
De 12h à 14h, du mardi 2 mai au samedi 6 mai :
Cuisine familiale et de saison
15€ = Plat + Boisson
 
FORMULE BRUNCH :
De 12h à 14h, dimanche 7 mai :
20€
 
FORMULE SOIR : 
Service de 18h à 22h, du mardi 2 mai au samedi 6 mai :
À partir de 25€
Cocktails futuristes, vins natures, 4-5 propositions de plats en rapport avec la saison et les inspirations des chefs.
Réservation au 06 23 57 81 12 ou sur Weezevent :
https://www.weezevent.com/lhinterland-le-restaurant-ephemere-de-la-coop
Ososphère 2013 Coop Strasbourg @Philippe Groslier

Retrouvez toutes les infos sur les Oso en les suivants sur les réseaux

@Philippe Groslier

Ososphère 2012 Coop Strasbourg @Philippe Groslier

@Philippe Groslier

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE