Il y a quelques jours, après une réunion de l’équipe nous avons décidé de prendre une lourde décision. D’ouvrir les portes de l’enfer. De libérer le Kraken…

Certains sujets hantent l’histoire de l’Alsace. Des vengeances de voisinage, des rivalités de villages sur qui qui fait le choux le plus juteux, des gue-guerres d’accents et de prononciations, des tromperies et de l’adultère datant de 4 siècles mais mettant encore le mal entre deux familles (« c’est les Schmidt qui ont commencé ! »). N’ayant jamais eu de point final, bon nombre de ces tensions emplissent encore le coeur des alsaciens.

Nous avons donc décidé de mettre nos mains dans le cirage et de décortiquer ces conflits les uns après les autres pour enfin mettre fin au débat.

Le premier que nous avons abordé était : « Mannele » ou « Mannala » ?

Nous allons vous exposer l’ensemble des résultats collectés.


mannele-ou-mannala-alsace


Résultats :

  • Mannele
  • Mannala
  • JeanBonhomme
  • St-Nicolas
  • Je m'en bats les reins c'est une brioche en forme de bonhomme
  • Omelette du fromage
  • Poupée
  • Cougnoux (Belgique)
  • 15 centimes
  • On s'en bat les couilles
  • Boxemänschen
  • Coualés

Selon les réponses sur nos réseaux, il semblerait que 45,9 % des internautes participants utilisent le terme « Mannele ». 37 autres % utiliseraient le terme « Mannala ».
Ce que nous n’avions pas prévu, c’est que la Franche Comté entre dans la danse et nous balance au visage que chez eux, c’est « JeanBonhomme » (7,4 %).
(Soyons clairs et concis les Francs Comtois : Vous avez le comté, la saucisse de Morteau, la cancoillotte, le morbier et le Mont d’Or. Alors s’il vous plaît, foutez-nous la paix et laissez nous gérer nos histoires de mannele/mannala dans notre coin. Merci bien.)

Une multitude d’autres désignations inexpliquées ont également été utilisées par des internautes isolés. Surement une sorte de tentative de contre pouvoir, de putsch sémantique, des actes anarchistes spontanées rédigés dans le seul but de trancher avec le diktat de la majorité.
« Omelette du fromage », « 15 centimes », « brioche en forme de bonhomme », « chocomannelatine »…

mannele-mannala-alsace

45,9 %. Le constat serait sans appel et désignerait le terme « Mannele » comme triomphant si notre page Facebook était remplie de manière égale entre Bas-Rhinois et Haut-Rhinois.

La réalité est que Pokaa est principalement composé de Bas-Rhinois. Il y a même plus de Parisiens que de gens du Haut-Rhin. Une triste vérité qui nous laisserait penser que les résultats auraient pu être bien différents avec un échantillon d’internautes davantage équilibré. Mannele/Mannala, on en a donc finalement pas encore fini avec toi…

Allez, salut les « brioches en forme de bonhomme » et bonne journée à vous !


14990938_1886593788235767_920350174133009443_o
Quand Google entre en guerre avec le Haut-Rhin

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE