À côté des institutions que sont la Laiterie, l’espace Django Reinhardt, le Molodoï ou encore le Camionneur, Strasbourg possède plusieurs lieux qui s’évertuent à proposer des soirées-concerts diverses, variées et accessibles. Si vous êtes mélomane et que vous venez de déposer vos valises dans la capitale européenne, je vous invite à la découverte de 5 lieux atypiques de concerts strasbourgeois. Pour l’occasion, leurs 5 programmateurs m’ont accueilli dans leurs salles afin que je vous présente au mieux leurs salles. En avant la musique… !

  • LE MUDD CLUB – Rock/House/Hip hop – Par Phil

J’arrive au Mudd Club en même temps que le groupe du soir, Teacup Monster, qui est invité par leur booker strasbourgeois Pandaroux Production. J’ai rendez-vous avec Phil, le patron et un personnage hyperactif qui ce jour-là bosse sur le Street Bouche festival et s’accorde une pause pour me voir !  Il dépose son vélo, répond à quelques coups de fil, se sert une bière et se pose enfin pour papoter. Le Mudd, c’est déjà 7 ans d’existence ! Et pendant ses années, Phil a vu les lieux de concerts strasbourgeois disparaître et réapparaître. Lui se dit heureux de voir la concurrence ressurgir, selon lui, ça lui fait du boulot en moins ! « Il y a eu une année où on a organisé 320 concerts, moi je devais constamment changer de boite mail parce que j’arrivais plus à suivre ! Au début je répondais à tout le monde, mais au bout d’un moment c’était plus possible… » Il faut dire que pendant une certaine période, le Mudd Club était l’unique lieu de concerts bruyants à Strasbourg, reprenant le flambeau du regretté Zanzibar (désormais un fast-food) ou encore du Jimmy’s Pub (désormais l’Académie de la Bière).

Niveau programmation, le Mudd Club propose pas mal de variété, d’autant plus que Phil n’hésite pas à laisser carte blanche à des tourneurs et des associations du coin. Parmi les évènements à ne pas louper, il y a les mercredis souvent dédiés aux scènes locales mais aussi les légendaires Freestyle Monday ! Durant ces soirées, les rappeurs en herbes (mais très souvent talentueux) peuvent s’emparer du micro… Oui oui, comme dans le film 8Miles ! Phil me dit que la programmation est éclectique (et ce mot, vous allez le voir dans tout l’article !) mais qu’il faut avant tout que ça lui plaise. Ne soyez donc pas surpris de ne pas trop voir de pop ou de groupes autotunés au Mudd… !

La page Facebook du Mudd

  • LE LOCAL – Blues/Folk – Par William

Le Local s’est installé à Strasbourg il y a 2 ans, et il a depuis enchainé un sacré paquet d’évènements ! Si le lieu se veut à la base un bar à bière, les deux musiciens qui le gèrent, Stéphane et William, ont toujours voulu y donner une grande place pour la musique. La devanture indique même « Bar Concert » depuis plusieurs mois ! J’arrive pile à l’ouverture et seul William est présent, son collègue ayant eu un empêchement. L’ambiance du lieu joue beaucoup sur sa réputation : les deux gérants étant fans de l’univers steampunk, ils n’ont pas hésité à créer eux-mêmes l’ensemble de la décoration, et quand on y entre pour la première fois, le bar peut réellement surprendre… William termine d’installer la sono au moment où j’arrive parce que ce soir, le Local accueille le groupe Far Est Unlimited ! Il s’installe finalement derrière son bar pour discuter avec moi.

La programmation, c’est forcément lui qui en parle le mieux : « Notre but, c’est de promouvoir la bière locale mais aussi la scène locale. On est très éclectiques, mais on a une préférence pour le blues et la folk, parce que c’est ça qu’on aime ! » D’ici quelques mois, le lieu devrait ouvrir son caveau aux concerts, et ainsi augmenter la cadence en proposant toujours plus de diversité dans sa programmation, notament des évènements un poil bruyants ! On attend avec impatience de découvrir la décoration de ce caveau, et bien entendu les premiers artistes qui viendront y faire du bruit.

La page Facebook du Local

  • L’ELASTIC BAR – Electro/Rock – Par Fabien

L’Elastic n’est plus tout jeune mais il est en pleine renaissance depuis que Fabien, le nouveau gérant, s’est emparé du lieu il y a bientôt 1 an. Récupérer un lieu, garder le même nom mais changer l’image qui va avec, c’est du boulot et pour l’instant Fabien et son équipe s’en sortent plutôt bien ! Ils n’hésitent pas à faire confiance à diverses associations organisatrices de concerts, comme 1518 qui organise des soirée électro mais aussi No Volture qui propose des soirées rock-stoner. « On veut revenir aux sources de l’Elastic Bar, c’est-à-dire à une programmation éclectique mais underground. Avoir quelque chose de plus (il cherche son mot pendant de longues secondes)… Plus ancien ! On a beaucoup de concerts, mais aussi des soundsystems le week-end. »

Le point fort du lieu, notament sur les soirées électro, c’est de proposer une alternative aux grosses soirées, à une taille plus humaine, plus intimiste que les boîtes de nuit, que certains clients de l’Elastic me décrivent comme des usines ! Le lieu fête ce mois-ci son premier anniversaire depuis sa relance, et Fabien me dévoile de nombreux projets que je n’aurais pas le courage de lister ici… Mais qui m’obligent à vous dire de surveiller les actualités du lieu !

La page Facebook de L’Elastic Bar

  • LA POPARTISERIE – Pop/Folk/Musique du monde – Par Erwan

La Popartiserie, c’est avant tout une galerie d’art dans un endroit hors du temps. La géométrie du lieu est atypique, puisque passée la grande porte d’entrée on se retrouve dans une cour intérieur boisé desservant d’une part, un espace exposition avec bar et d’autre part, la salle où vous retrouverez les soirées-concerts… Le soir de ma visite, c’est le grand Thomas Schoeffler JR qui investit l’endroit. La Popartiserie, c’est certainement le lieu où la scène folk strasbourgeoise s’exprime le mieux. La séparation entre l’espace du bar et la salle de concert permet en effet d’avoir une ambiance reposante pour le public, mais aussi de créer une intimité sans bavardages intempestifs ! Rendez-vous immanquable du vendredi, le Pop&Jazz Friday est dédié aux mélomanes amateurs de jazz mais aussi de musique du monde.

Si la programmation était assurée pendant 3 ans par un certain Phil qui travaille désormais pour votre site favori, c’est désormais Erwan qui gère la programmation musicale ainsi que les expositions. Un travail de titan, mais aussi de passionné…
Fait surprenant, la Popartiserie ferme ses portes à 22h ! Les concerts débutent donc assez tôt et se terminent en moyenne vers 21h30, principalement pour ne pas déranger les clients de l’hôtel voisin.

La page Facebook de la Popartiserie

  • LE SOUL TOWN – Soul/Jazz/Funk – Par Ingrid

Le Soul Town sent encore la peinture fraiche ! En effet, ce lieu n’a que quelques mois d’existence, et il propose déjà une jolie programmation musicale. Ici, c’est principalement la culture afro-américaine qui est mise en valeur sur scène et dans les assiettes. En cause, Ingrid, la programmatrice, qui en est fan. Elle est d’ailleurs elle-même musicienne et chanteuse ! L’originalité du Soul Town, c’est sa scène ronde située en plein centre du lieu. Une manière subtile de dire qu’ici, on est fan de musique, et on ne laisse pas le choix au client ! Contrairement aux autres programmateurs que j’ai pu rencontrer, Ingrid est assez timide… Mais une fois lancée sur le sujet de la musique, on peut clairement ressentir sa passion ! « Ici on essaye d’avoir de la Soul, du Jazz, de la Funk, voire même du Hip-Hop. On veut vraiment être LA scène pour ces groupes-là. » Face à des lieux déjà bien en place, comme les voisins du Local ou encore de l’Elastic Bar situés à quelques centaines de mètres, Ingrid n’est pas inquiète : « On se connait un peu, et il y a de la place pour tout le monde ! »

La page Facebook du Soul Town

Et voilà, vous savez désormais où vous perdre pour une première soirée-concert dans notre belle ville de Strasbourg ! Merci qui ?

ALLAN ROS

Allan Ros Music

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE