L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération, M’voyez.

Depuis vendredi dernier, l’incontournable bistrot La Hache (11, rue de la douane) héberge un concept éphémère pas comme les autres : toute une partie du restaurant a en effet été réaménagée et redécorée pour recréer l’ambiance d’une bierstub alsacienne ! L’initiative est portée par la marque Fischer et durera jusqu’au 28 octobre. Et comme on a eu l’occasion d’aller y faire un tour, on a décidé de te donner un peu l’eau à la bouche.

Un peu d’histoire (et d’étymologie allez ON EST CHAUD)

Avant de commencer, pour ceux qui – comme moi – ne sont pas alsaciens, commençons par les basiques : qu’est ce qu’une bierstub ? Si on appelle l’ami wiki, celui-ci nous informe qu’étymologiquement, « le mot bierstub est un mot alsacien composé de « bier », signifiant « bière », et du mot « stub » qui désigne la pièce chauffée en hiver des maisons traditionnelles alsaciennes. » Donc, grosso modo, une bierstub c’est un lieu de vie qui permet de remplir sa panse en toute convivialité ! Autre mot à maîtriser pour comprendre cette article : stammtisch – mais nous y reviendrons plus tard -. Bref, une fois que cette notion est acquise, revenons à nos houblons et passons à la minute Histoire.

Parce qu’en effet, pour bien comprendre le concept de ce Pop-Up Fischer, il faut aussi revenir un peu sur l’historique de la brasserie Fischer. Cette dernière a produit localement de la bière à Schiltigheim entre 1821 et 2009, avant de se faire racheter par la marque Heineken. Mais attention, ce n’est pas parce que Fischer a été incorporé dans une entreprise du CAC40 que ses gérants ont oubliés d’où ils venaient ! Et pour le prouver, ils débordent d’idées pour ancrer toujours plus Fischer dans l’écosystème local avec pas mal d’initiatives comme par exemple le projet Fischer Mannele ou encore le concours autour de la Fischerstub. C’est donc logiquement que cette année encore, ils ont décidé de trouver un moyen insolite et créatif de valoriser leur nouveaux produits locaux de façon originale.

Ok, super, merci pour la Masterclass mais du coup, cette bierstub éphémère ?

Oui donc, j’y arrive. Cette bierstub a pour objectif de te faire replonger, le temps d’un repas, dans les bonnes vieilles tradi alsacienne. Et tous les détails ont été parfaitement pensés et conçus dans ce but : les différents plats proposés mettent à l’honneur des produits alsaciens et ont été imaginés par des chefs cuistots locaux. Même niveau déco, rien n’a été laissé au hasard : les talentueux architectes d’intérieur strasbourgeois du Studio Petit Martin se sont occupés du design et des couleurs jusqu’à la forme des lampes, absolument tout est en phase avec l’univers Fischer. Gros big up également à la magnifique stammstich (voilà, on y revient), qui a été customisée par l’artiste Marie-Pascale Engelmann.

Niveau restauration, deux menus sont proposés : celui de Léa – chef cuistot de l’Aedaen Place – et celui de Mathieu – chef de La Hache -. Deux menus, deux styles et donc deux fois plus de plaisir ! Et si vous avez bien suivi ma Masterclass du début, pour que le concept du bierstub soit respecté il faut aussi : de la bière ! Du coup, une bière de la nouvelle gamme Fischer accompagnait parfaitement chaque plat, ce qui nous a permis de découvrir la « Bella Mira », la « 3 houblons alsaciens » et pour finir, la « Dorelei » !

A gauche Matthieu Frinault, à droite Léa Birckner 🙂

Et comme, quand il s’agit de l’estomac, quelques photos valent toujours mieux qu’un long discours, voici en image ce que cet espace de restauration éphémère propose aux gourmands :

Comme nous étions deux, on a pu un peu tout tester, et vraiment, tout était bon. Personnellement, je lève mon verre (de bière, donc) à cette idée de génie de faire des spaetzles au sarrasin pour que les saveurs alsaciennes et bretonnes puissent se mélanger. Seul petit bémol, le dôme à la fleur de bière qui ne nous a pas vraiment convaincu. Le mélange des saveurs était trop subtile pour qu’un goût prenne vraiment le dessus en bouche.

Niveau tarif, l’entrée + plat + dessert (le tout accompagné à chaque étape par un verre de bière) est à 28 euros le soir. Le midi, vous pouvez choisir entre cette option ou uniquement commander le plat avec une bière (pour 15 euros) ou l’entrée / plat ou le plat / dessert pour 22 euros (toujours avec une bière, c’est le principe).

Des prix qui restent abordables puisqu’au final, nous sommes repartis repus, un peu bourré mais surtout très agréablement surpris par le doux mélange entre les mets proposés et la bière. Bref, une expérience fort concluante pleine de belles découvertes gustatives qu’on vous invite vraiment à aller tester par vous même, d’autant plus qu’on a des places à vous faire gagner, pour que vous puissiez aller en profiter avec votre moitié (ou avec votre entier, comme vous voulez) !



TROP COOL, RAOUL. Et comment je fais pour participer ?

C’est simple. Il vous suffit de faire 2 choses :

• Liker la page Facebook de Bierstub Fischer
• Liker et Partager la publication Facebook de cet article (en public) →

Les 2 gagnants remporteront chacun 2 places et seront désignés ce jeudi.
Maintenant, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance et surtout… bon appétit ♥



1 commentaire

  1. J’ai vraiment hâte de découvrir les « nouvelles » gammes de bière et notamment la Dorelei! J’aimais bien la Fischer ambrée…Ah moins que ce ne soit la même!!

LAISSER UN COMMENTAIRE