Elle arrive déjà. Elle annonce la fin des cours et des exams, les vacances et les sorties, le soleil et le chaud, les BBQ et les bières fraîches. Dans une semaine c’est la fin du printemps. Qui dit fin du printemps dit début de l’été, qui dit début de l’été dit Fête de la Musique.

Sound sex and sun

Comme d’habitude, un joyeux dawa prévu dans les rues de Strasbourg avec une ribambelle d’artistes locaux de tous les styles confondus. Sans vouloir parler de malheur, on espère que la malédiction de la pluie ne retombera pas sur l’Eurométropole. Pour l’instant Météo France est dans la confiance. On devrait pouvoir se balader sereinement entre les groupes de rues et les installations devant des établissements. Généralement, quand vient le crépuscule, ça ressemble plus à de la téléportation et des éclipses mémorielles qu’une balade de douce nuit d’été.

Cette année, la grosse tête d’affiche c’est la « guest star » Olivia Ruiz. Si vous n’avez pas envie de vous faire du mal avec l’ancienne demi-finaliste de la Star Ac’, rassurez-vous, il y a du choix. En tout cas, la Femme Chocolat (bien joué, j’ai la chanson en tête maintenant) sera place Kléber avec Weepers Circus et bien d’autres surprises.

Photo : Mlany Punkt

Les scènes découvertes de la faune musicale de la ville seront place de l’Etal pour tout ce qui est pop, rock, folk et place Gutenberg pour plus de blues, funk, métal et musiques du monde (mais toujours avec du rock).

L’Eurométropole fête les 50 ans de la Communauté Urbaine de Strasbourg, créée et mise en place entre 1966 et 1968. Pour l’occasion une scène de groupes avec un membre de l’administration se forme. Les styles varient de la batucada (percussion) brésilienne, à la poésie urbaine en passant par du jazz manouche et de la popfolk.

Pour du Rock un peu plus pesant, Coldstone ramène du Stoner/Doom Rock sur la place de Grande Boucherie.

Par les étudiants (pour les étudiants ?), le BDE NOVA de l’ISEG fait sa propre scène 4 rue du Dôme avec chant, rock et danse.

Même Amnesty International s’y met, avec une scène Jazz & droits de l’homme place du Meunier !

Photo : Mlany Punkt

Du bon « boom boom » en perspective

Pour ceux qui n’en ont pas eu assez avec Contretemps, ce 21 Juin regorge de scènes de musiques électroniques, dont encore une fois beaucoup de techno, mais pas seulement !

Les collectifs Les Ills et Manufaktur s’associent pour envahir deux de nos plus belles places et de nos plus beaux lieux de culture : Le milieu de la place Broglie en face de l’Opéra National du Rhin et sur le parvis du Théâtre National de Strasbourg à quelques centaines de mètres. Duel Sonore en perspective, dès 15h.

Pas très loin de là, rue des Juifs, l’Académie de la Bière se transforme en Académie de la House à partir de 18/19h.

Si vous passez par la place Saint-Etienne, deux installations musicales se font la guerre depuis des années. Cette fois-ci la scène bass music est représentée par la Willy Wonk Family. A partir de 17h, décharge de Drum n Bass et de Dubstep. Sans doute devant le FEC.

La scène occupant la place au niveau de la statue sera plus dans la douceur avec l’Electro Soul de Longevity.

On peut ensuite descendre vers la Krutenau où la Kulture se fera une joie de vous enseigner l’art de bouger sur du « Ung tss Ung tss Ung tss » de rare qualité (c’est des onomatopées). La leçon risque d’être sévère pour ceux qui n’ont pas révisé.

Pour quelque chose de plus tropical et rapide, genre du PoumTchackPoumPoumTchack bien gras, continuez 50 pas vers place de Zurich pour voir du côté de l’Elastic Bar.  Un peu de Reggae pour les rudeboyz et beaucoup de Drum n Bass pour les basslinejunkies.

Pour du son plus « freeparty », le discret Bohemia, rue du Général  Zimmer, propose Electro puis Tribe/Hardtek.

Photo : Mlany Punkt

DU SON. PARTOUT.

Côté Ouest de la ville, on a trois collectifs électroniques qui envahissent la place Grimmeissen. OnTheRoad, Yaar et Art Rhyzem. Des styles variés, votre vision de la Petite France risque d’être changée à jamais.

Même schéma que pour Saint-Etienne et la Krutenau, littéralement à 100m de la place Grimmeissen, vous trouverez quelque chose de plus violent avec de la Bass music. Les Bass Gods alterneront entre différents genres de divinités sonores. Au programme : Drum n Bass, Dubstep, Trap, Moombahthon et Minimal.

En remontant vers Kleber, L’Intemporel Bar s’ouvre sur la rue Hannong pour partager de la deep et tropical house à ses futures clients qui pourront continuer la fête jusqu’au bout de la nuit à l’intérieur du club.

Vous pouvez ensuite enchainer avec le #Open Air au Bar Club Contemporain Les Artistes qui lui aussi n’arrête pas la fête aux 12 coups de minuit. RDV Rue du Faubourg de Saverne, à partir de 18h, House, Garage, Nu Disco …

Photo : Mlany Punkt

Plutôt Hiphop?

Pour vous, pas besoin de bouger beaucoup, deux lieux forment un concentré de bonnes choses. Après le succès de la Block Party, le Parvis de la Médiathèque André Malraux renoue avec le hiphop pour les Scènes Cultures Urbaines. L’association Ready 2 Rumble a assemblé une programmation basée sur du rap, ragga, dancehall, beat-box et autres joyeusetés.

Au même endroit mais en début d’après-midi, le parvis de la Médiathèque sera consacré aux enfants avec des ateliers musicaux.

Sinon RBS et Creative Playground occupent le terrain au niveau du Trolley Bus avec des mix entre Funk, Soul, Hiphop et « Electro Groove ». RDV place Saint Barbe pour les ALL STARS.

Photo : Mlany Punkt

De l’insolite

Si vous cherchez à amplifier votre expérience musicale avec une autre activité, c’est possible. Par exemple, l’équipe de Capoeira Senzala Alsace part de la place Kléber à 17h30 pour plusieurs performances à différents endroits en ville.

Si rester spectateur vous frustre, vous pouvez vous ramener avec vos instruments au 1 Rue du Puits en centre ville pour une « vrai jam participative » ou carrément au Block’Out (oui la salle d’escalade…) à partir de 22h. Après, en vrai, tu prends ta guitare et tu trouves 3 pélos dans la rue et ça marche aussi.

Vous cherchez un cadre un peu plus huppé, le Sofitel organise quelque chose de son côté, Noblesse Desenchantée également, mais leur soirée privée est complète.

Voulez-vous danser? L’Epicier Grand Cru, à Grand Rue, propose du « West Coast Swing » ou  « Salsa Cubaine ».

Photo : Mlany Punkt

INFOS PRATIQUES :

La Grande-Île est bouclée à partir de 16h pour les voitures. La fin des festivités est prévue pour minuit. A partir du 22 Juin 00h01, il faut rentrer telle Cendrillon déçue de ne pouvoir finir sa soirée, de toute façon les forces de l’ordre, qui seront présentes en nombre (état d’urgence ‘oblige’), seront là pour veiller à la bonne évacuation des fêtards.

Pour les précisions sur les artistes, les problématiques de parking et les stands d’urgence, c’est par ici : https://ete.strasbourg.eu/temps-forts/fete-de-la-musique

Ou encore par là : http://www.strasbourg.eu/actualite/-/journal_content/56_INSTANCE_RrL3/10913/5671137/10927?redirectUrl=null

 

PARTAGER
Martin Lelievre
Le Stagiaire - Bac+3 Machine à Café - J'écris donc je suis, tu cries donc tu t’essuies. Euh ou quelque chose du genre. Charbonne entre sue et suie, tu suis? Chill>Dab --Insérez citation deep ici--

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE