Depuis début 2018, certains d’entre nous courent pour composter leurs tickets et… loupent quand même leur tram. Poisse ? mauvaise organisation ? karma ? Ne vous inquiétez pas ! Ce phénomène se voit de plus en plus (si vous regardez autour de vous, vous constaterez que la panique des composteurs de tickets papier est PARTOUT) mais n’est absolument pas lié à la poisse !

La CTS opte pour la dématérialisation des tickets

Depuis octobre 2017, la CTS met en place un projet de dématérialisation des tickets. De ce fait, vous pouvez toujours encore les acheter, mais il est devenu difficile de trouver des bornes pour les composter aux différents arrêts puisque celles-ci se voient remplacées par les nouveaux valideurs. Donc si vous loupez votre tram, c’est peut-être parce que vous avez dû faire tout le quai pour trouver la bonne machine !

Moins de papier, plus de praticité : la nouvelle politique CTS

Avec le virage du sans contact (qui s’implante maintenant depuis 2004 avec la badgéo), la CTS pense environnement et pratique en mettant à la retraite les petits bouts de papier que nous connaissons tous. Leur nouvelle politique va également avec un élargissement de leur réseau de vente (on passera alors de 65 points de ventes à 95 fin 2018), pour améliorer l’accès et la distribution des titres de transport. Pensé pour les utilisateurs réguliers de leurs transports, cela donnera également plus de flexibilité aux voyageurs occasionnels ! En effet, différents formats de recharge vont apparaître, notamment avec un QR code pour les départs uniques immédiats.

Vraie question ; jusqu’à quand trouvera-t-on des tickets papiers ?

Le changement ayant débuté en octobre 2017, la CTS souhaite remplacer la totalité des tickets papiers le 30 juin 2018. Par la même occasion, la CTS remplace également les valideurs, vous pouvez déjà apercevoir les nouvelles bornes aux arrêts.

A quoi ressembleront les tickets rechargeables et comment ça marche ?

Les nouveaux tickets…. On ne va pas vous en faire une description artistique (désolé si certains sont déçus), c’est ça :

Plutôt simple et épuré, attention à ne pas le perde au fond du sac ou de sa poche de jeans une fois rechargé !

  • Où les acheter et les recharger ?
    Vous pouvez achetez votre billet rechargeable depuis mars 2018 aux relais CTS, aux distributeurs automatiques et dans les bus. Le rechargement de celui-ci se fait aux mêmes endroits.
  • Combien ça coûte ?
    Le premier billet sans contact coûte 1,70€ puis les rechargements suivants sont à 1,60€.
  • Les types de rechargement
    Avec ce nouveau billet, vous pouvez aussi bien prendre au trajet (attention à bien garder le billet après l’utilisation afin de ne payer que 1,60€ la fois d’après) que par carnet de 10 trajets.Chaque passager doit avoir son billet sauf pour les rechargements trio.
  • Combien de temps sont-ils utilisables ?
    Les billets sans contact sont utilisables et rechargeables tant que la carte est en état et donc lisible par les bornes et distributeurs.

Bon à savoir

Vos tickets jetables (appelés, en fait, magnétiques) sont valables jusqu’au 30 juin et échangeables avec des billets rechargeables (ou cartes badgeo) du 11 juin au 31 décembre 2018. Pour faire l’échange, présentez-vous à l’agence strasbourgeoise de la CTS.

De plus, pour les visiteurs occasionnels de Strasbourg, un QR code sera mis en place dans la même période, mais uniquement pour un départ immédiat ! (Affaire à suivre….)

Maintenant que vous savez tout… que la force du tram soit avec vous !


Pour en savoir plus

Le site de la CTS


Elodie BAECHLER

Amoureuse de la nature, du cinéma et de la culture manga !

PARTAGER
Invité Pokaa
Envie de parler d'un sujet qui vous plaît ? Soyez notre invité !

5 COMMENTAIRES

  1. Pas très pratique pour les gens qui ont des soucis avec leur mémoire.
    En prime on perd les voyages si on recharge la badges trop tôt.
    C’est écologique mais je pense que j’obtenai pour la voiture car je n’ai besoin du tram que 2 ou 3 fois par an.

  2. Bonjour,
    Et comment cela marche pour les Tickets Europass, avec lesquels on peut aussi voyager en Allemange? Est-ce que les chauffeurs bus et controlleurs dans les trains auront conaissance et outils pour vérifier/valider/contrôler ces tickets?
    Et autre question – est-ce vraiment plus écologique, ce ticket sans contact?
    Bon, je ne suis pas encore persuadée…

LAISSER UN COMMENTAIRE