D’un côté, la puissance industrielle agroalimentaire américaine. De l’autre, la force de ralliement et la persévérance des peuples de l’Est.
On croirait se replonger en pleine Guerre Froide mais ce n’est pas des années 50 à 90 dont je vous parlerai aujourd’hui. Aujourd’hui, ce vendredi 14 avril 2017, je vous parlerai simplement de poulet frit.

KFC faisait récemment parler de lui à Strasbourg avec le rachat d’un espace commercial à Schiltigheim (bye bye les pâtes de Francesca, bonjour les pattes de poulet frit). José Bové, l’eurodéputé écologiste et fervent ennemi des chaînes de fastfood, vivant une partie de l’année à Schilik, n’en avait pas caché son mécontentement.

Après ouverture, ce sera le 3ème autour de Strasbourg : La Vigie, Rivétoile, et Schiltigheim. Le poulet du colonel fait son bout de chemin autour de l’eurométropole, mais au centre-ville pour le moment ? Rien.
Rien, oui et non. Pas de KFC mais autre chose.

Saiko Chicken, l’autre poulet frit

Dans l’ombre du géant américain se trouve un petit restaurant rapide strasbourgeois qui commence à prendre de l’envergure : Saiko Chicken.
Initialement un petit local situé au 8 rue du Vieux Marché aux Vins, ce dernier s’est fait une réputation et une clientèle fidèle pour 3 choses : le rapport quantité/prix (entre 5 et 10 € par personne), la recette secrète du chef (ses sauces maison : piment et ail) et la personnalité de Saiko, un vieux monsieur à l’accent venant de l’Est et ayant passé les 60 ans il y a déjà quelques temps.

Le service et la déco est clairement en-dessous des normes KFC, mais ça n’empêche pas au resto de bien fonctionner et compter toujours plus d’habitués. Les produits, les épices secrètes, les frites au paprika, les sauces maison, le prix et le personnage suffisent à oublier le cadre.

La nouveauté

Depuis quelques mois, un nouveau point de vente à emporter/livraison s’est ajouté à la famille : Saiko Chicken 2. (original, oui oui)
Installé au 26 rue de la Charmille à Koenigshoffen, l’adresse à la particularité de pouvoir livrer son poulet frit dans tout Strasbourg. Plus le temps de niaiser, désormais on peut s’envoyer des pilons et wings sans même se lever de son canapé. (On vous met le lien en fin d’article les fainéants des jours fériés)

Le projet d’ouverture d’un Saiko Chicken 3 commencerait également à se dessiner vers Schiltigheim.

Bref, deux vieux messieurs pour deux visages représentants le monde du poulet frit à Strasbourg. Un empire né en Amérique et comptant désormais plus de 14 000 restaurants, un autre tout juste naissant. Les deux jouants à 2 contre 2 et bientôt 3 contre 3 à Strasbourg, sur le même terrain avec le même nombre de joueurs.

Voilà, c’était la petite histoire curieuse de ce vendredi férié. Une histoire pleine de friture et de volaille à la triste destinée.

À ce jour, il n’y a aucune tension entre KFC et Saiko Chicken. Cette « Guerre Froide » existe uniquement pour romancer l’article. Bisou.

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE