Mon premier est vieux de 180 ans et vient de la forêt de Moussey.
Mon deuxième a 95 ans et naquit dans la forêt de Senones.
Tous deux sont originaires des Vosges et tous deux rêvaient de finir leurs jours sur une grande place illuminée et baignée de vin chaud.
Alors que mon premier s’est brisé de sa propre obésité lorsqu’on venait le déraciner, on vient d’apprendre que mon deuxième est fissuré, bien trop pour ne pas devenir un danger.
Il est donc désormais question d’un troisième vosgien. Un troisième géant qui espérons-le pour lui sera cette fois-ci bien portant.

Le petit nouveau devrait arriver sur la Place Kléber lundi prochain.


En attendant, nous vous proposons de prendre une minute de silence (ou d’écouter cette musique) pour nos deux braves perdus pendant la bataille de Noël :

Roger I : 23.10.1837 – 23.10.2017
Roger II : 07.11.1922 – 07.11.2017

Publication Facebook de Paul Meyer, adjoint au Maire de Strasbourg

10 COMMENTAIRES

  1. Un arbre presque bi-centenaire sacrifié pour de la déco… c’est lamentable!!! Germé en 1837… je ne pense pas qu’il espérait finir ses jours ainsi, non…

    • En fait selon l’ONF, il n’avait pas 180 ans, mais 75.
      Et il provient d’un massif d’exploitation géré par l’ONF pour la production de bois qui compte plus de 10 millions d’arbres. Donc il aurait certainement fini ses jours en planches ou en contreplaqué plutôt qu’en déco …

  2. Est ce qu’on pourrait planter un sapin une fois pour toute pour les générations futur et présent qui représenterait la capital de Nöel. On ferait des économie et surtout diminuer les dépenses et les impôts (plus de 50000 € / ans ) , et on éviterais ainsi d’exposer des cadavres de nos beaux arbres centenaires qui se sentent si bien dans nos forêts. Il faut savoir à chaque coupe d’arbre on en tue plus de 10 autres autour, et sans compter la pollution lié au convoi exceptionnel et les risques d’accidents qu’ils peuvent générer. Soyons courageux, écologie, gardons nos tradition, et surtout be SMART, PLANTER UN ROI DE NOS FORET A CETTE PLACE UNE FOIS POUR TOUTE.

  3. Entièrement d’accord avec vous. Qu’ils mettent un sapin artificiel !!!

    Un sapin pousse lentement et ces deux sapins sacrifiés ne rêvaient certainement pas « d’une grande place illuminée et baignée de vin chaud. » mais juste de grandir dans leur forêt de naissance il me semble.
    Philou57

  4. Qui lance une pétition, soit pour un sapin artificiel, soit pour planter quelque part à Strasbourg un sapin et le laisser là toute l’année, tout le temps, soit pour recevoir des idées?
    Si vous aimez les arbres, ou si vous voulez découvrir leurs secrets, vous pourriez lire « la vie secrète des arbres » de Peter Wohlleben.
    Et pour chez vous, on peut aussi faire des « sapins de Noël » en bricolant, ou bien « louer » un sapin qui sera replanté après les fêtes.

LAISSER UN COMMENTAIRE