Chaque année c’est la même routine, du 1er au 24  décembre on ouvre une petite case contenant un chocolat. Pour les plus chanceux, ce sont des bonbons, des jouets, du thé ou de la bière. Mais voilà, quand tu pensais avoir fait le tour de tout ce qui était possible en matière de calendrier de l’Avent, tu apprends qu’il existe encore d’autres alternatives.
En effet, pour cette édition 2017, le marché de Noël de Strasbourg va se doter d’un projet pour le moins original : un calendrier de l’avent gigantesque et bien urbain.
À l’initiative de Anne Siegel, ce projet se tiendra sur la façade du bâtiment 18 rue Kuhn/Kageneck, dans le cadre du Noël Off.
Source : Google View

Une idée plutôt séduisante sur le papier

24 artistes vont pouvoir s’exprimer sur des panneaux en PVC de 100 x 55 cm, qui ensuite prendront place chacun devant une des fenêtres de l’immeuble. Chaque jour à heure fixe un tableau sera ainsi dévoilé. Un véritable calendrier de l’Avent artistique, visible depuis la rue par tous les curieux qui y passeront.
Cependant, plusieurs contraintes devront être respectées par les artistes :
–    Intégrer le numéro du jour où l’œuvre sera dévoilée au public, Les numéros seront tirés au hasard et les artistes auront un mois pour préparer l’œuvre à l’avance.
–    Respecter la thématique : Noël en Alsace – entre création et tradition
À l’heure où nous écrivons cette brève, la liste des artistes n’est pas encore connue, puisqu’ils avaient jusqu’au 30 octobre pour participer à ce projet. Nous savons cependant que les artistes ne seront pas rémunérés et c’est bien dommage, malheureusement.
Dans tous les cas, nous avons hâte de découvrir dès le 1er décembre ce calendrier de l’Avent d’un nouveau genre.
On vous laisse en compagnie des œuvres réalisées par l’artiste Stom 500 et photographiées par Christian Barret l’an passé.

3 COMMENTAIRES

  1. la ville de GENGENBACH en ALLEMAGNE, pas loin de STRASBOURG, fait depuis des années, un calendrier de l’avent, similaire à cette « idée » strasbourgeoise. Chaque jour à 18h00 une fenêtre s’ouvre . Il y a des animations musicales et c’est la mairie du village qui sert de support, de décor. On aurait pu chercher un autre immeuble que celui choisi, un immeuble, plus visible, central et passant.

  2. C’est une chouette idée et j aimerais que cela se fasse aussi dans ma ville ! J’adore ce projet artistique….
    Bravo à Strasbourg ! j ai hate d’être le 1er décembre et de voir la première oeuvre !

LAISSER UN COMMENTAIRE