Depuis la révolution numérique des années 90, notre façon de travailler, d’apprendre, de lire, d’écouter de la musique, de mater des films, de communiquer, de consommer ou même de baiser a été radicalement bouleversée. Il en va de même pour le monde de l’Art qui s’est vu attribuer, depuis déjà une cinquantaine d’année, une toute nouvelle boîte à outils qui permet aux artistes de ce nouveau mouvement de repousser toujours plus loin les limites de l’imagination. A l’intérieur de cette boîte à outils, plus de pinceaux, d’argile ou de fuseaux mais des ordinateurs ultra-performants et souvent des installations ingénieuses qui offrent un ticket direct vers le futur. Et c’est précisément à ce voyage insolite que vous invite, pendant tout le week-end, l’équipe d’organisation du festival White Line.

Et l’organisateur de ce curieux évènement, c’est l’asso AV.Exciters, un collectif spécialisé dans le videomapping et l’architecture visuelle. En partenariat avec Av.Lab (dont on te parlait déjà ici) et TCRM Blida à Metz. AV. Exciters a voulu, pour la deuxième année consécutive, mettre la culture numérique et les arts audio-visuels à l’honneur, le temps d’un week-end. Au programme, des workshops autour du mapping, des performances, des séances immersives et une soirée dansante très atypique ! L’occasion de 1) rassembler les Video-Jockeys passionnés (OUI, ce terme existe et c’est même l’équivalent des DJs (Disc-Jockeys) mais pour ceux qui excellent dans l’art de la performance vidéo, VOILA), 2) de mettre des étoiles dans tes jolies rétines d’initié(e) ou de non-initié(e) avec des réalisations innovantes et 3) d’ancrer Strasbourg comme étant une ville au taqueeeet sur le numérique. RIEN QUE CA. Et pour commencer doucement le teasing, tiens, c’est cadeau :

Des séances immersives au Planétarium – vendredi 

Parmi les temps forts de ces deux prochains jours, les séances immersives qui auront lieu ce soir au Planétarium de l’Université de Strasbourg. Et pour l’occasion, AV.Exciters s’est associé à la Society for Arts and Technologyle plus prestigieux organisme de promotion et de conservation des œuvres en lien avec les nouvelles technologies – pour vous proposer une dizaine de courts-métrages « coup de cœur ». Du coup, les chanceux qui ont déjà leurs places (parce que oui, la mauvaise nouvelle c’est que c’est déjà complet…) pourront découvrir « Flower of afterimage« , « Cernunnos » ou encore « Résonance boréales« , des réalisations audio-visuelles immersives projetées sur l’écran de 8 mètres de diamètre du Planétarium (= dépaysement garanti) !

>> Pour plus de détails, c’est par ici.

Extrait de l’œuvre « Résonances Boréales » // Visuels : Dominic St-Amant et Bruno Colpron (CA) // Audio : Roman Zavada (CA))

Des performances audio-visuelles au Shadok – samedi 

Bon, maintenant que le concept de White Line commence à sérieusement titiller ta curiosité et que tu es bien deg’ de ne pas pouvoir venir ce soir parce que c’est déjà complet, laisse-moi enchaîner avec la bonne nouvelle : demain soir aussi, il va y avoir du lourd !

Cette fois-ci ça se passera au Shadok à partir de 19h et l’entrée sera libre et gratuite ! Que de bonnes raisons de venir découvrir les trois performances au programme, à commencer par « SAMPHYRE« , un live audio-visuel réalisée par 3 artistes et que la page Facebook de l’évènement décrit comme une « expérience hypnotique ».

Si tu es encore d’attaque après ce petit voyage en terre abstraite, tu pourras enchaîner directement avec un aller-retour dans le cosmos, puisque le live « Cygnus X-1« , mis en scène par un vidéaste et un producteur techno, s’annonce aussi étourdissant que « Interstellar, « Gravity » et « Seul sur mars » réunis. Et pour conclure cette session de performances, c’est L’autre Association qui vous fera profiter de « SVDK« , une réalisation audio-visuelle assez cocasse.

>> Pour plus de détails, c’est par ici.

Cygnus X1 pas Dasein

Une « Silent Party » insolite ! – Samedi

MAIS ce n’est pas tout, petit(e) strasbourgeois(e) curieux(se) et motivé(e) ! A partir de 22h, des casques sans fils seront distribués à tout ceux qui veulent s’ambiancer. Une fois ce casque bien en place sur tes jolies petites oreilles, tu pourras te déhancher sur les sons de Lucas LitzlerLetherique ou encore Moke (pour la liste complète des DJs présents samedi soir, c’est par ). « Niéééé, mais ça veut dire que je vais être le/la seul(e) à entendre la musique et à danser ? » Oui et non. Tous ceux qui porteront un casque seront dans le même mood déchainédingo que toi, mais pour tous les autres, tu passeras très certainement pour un fou / une folle en pleine crise d’hystérie 🙂 Ce drôle de concept s’appelle une « Silent Party« , ça commence à se répandre un peu partout en Europe, et personnellement, je suis trèèèèèès curieuse d’aller tenter l’expérience.

>> Pour plus de détails, c’est par ici.

Petite Silent Party OKLM

Voilà, maintenant tu sais tout et tu as toutes les clés en main pour aller t’aventurer dans le monde de White Line, dans un voyage aux frontières de ton imagination. Il ne tient donc qu’à toi d’aller découvrir tous ces artistes et toutes ces œuvres issus de cette nouvelle génération et d’aller te coucher samedi soir en ayant le sentiment de mourir un peu moins con :*

P.S. : Si jamais tu n’es pas là ce week-end mais que tu as trop trop trop envie de découvrir tout ce petit univers, sache que White Line continue le week-end prochain, à Metz !

HAVE FUN <3


WHITE LINE

A Strasbourg du 28 au 30 septembre
A Metz du 5 au 7 octobre

Site Internet
Page Facebook


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE